/sports/baseball/capitales
Navigation

Capitales de Québec: Maxx Tissenbaum joue les héros

Capitales de Québec: Maxx Tissenbaum joue les héros
Photo Agence QMI, Alexandre Desrosiers

Coup d'oeil sur cet article

Un duel au sommet a eu lieu lundi au Stade Canac à Québec entre les Capitales et les Boulders de Rockland, et ce sont les Caps qui l’ont emporté par la marque de 6-4, grâce à un circuit payant en fin de neuvième de la part de Maxx Tissenbaum.

Les Boulders ont d’abord été particulièrement généreux en fin de troisième, commettant deux erreurs, et permettant autant de points aux favoris locaux.

Les hommes de Patrick Scalabrini en ont ensuite ajouté un en quatrième, mais en cinquième, le partant Karl Gélinas a alloué trois coups sûrs et un but sur balles, sans oublier un mauvais lancer, ce qui ramenait les deux équipes à la case départ. C’était donc 3-3.

En sixième, les Caps ont rempli les buts avec un seul retrait, mais ni Philippe Craig-St-Louis, ni Yurisbel Gracial n’ont été en mesure de frapper la balle en lieu sûr, ou encore de réussir un simple ballon-sacrifice.

Les deux équipes se sont ensuite échangé un point en fin de match, si bien que Tissenbaum s’est présenté à la plaque avec aucun retrait en neuvième, à égalité 4-4, et il n’a pas raté sa chance. Il a frappé un long circuit dans la droite, pour donner la victoire aux siens.

Gélinas solide

Le bilan de Karl Gélinas a finalement été plutôt bon, lui qui a lancé sept manches, il a limité les Boulders à huit coups sûrs et trois points mérités, tout en réussissant sept retraits sur des prises. Il n’a lancé qu’un but sur balles.

En vitesse

Un moment de silence a été observé avant la partie pour souligner le départ de Maurice Filion, décédé ce week-end à l’âge de 85 ans. On a vanté, avec justesse, son apport général pour le sport dans la région de Québec.

Stratégie ou pas, les Boulders ont remis une première formation quelques heures avant le match, formation qui n’était pas du tout celle sur le terrain en début de partie. La confusion a fait perdre les quelques cheveux restant au marqueur officiel Stéphan Lévesque.