/sports/racing
Navigation

Vélirium : le coup d'envoi est donné

Léandre Bouchard
Photo Agence QMI, Le Journal de Québec Léandre Bouchard au départ pour la Coupe du monde de vélo de montagne au Mont-Sainte-Anne le jeudi 3 août 2017.

Coup d'oeil sur cet article

Le coup d'envoi est donné pour le 27e Vélirium au Mont-Saint-Anne, où 1400 cyclistes provenant de 33 pays dévaleront les pentes cette fin de semaine.

Les qualifications pour la Coupe du monde se sont déroulées vendredi.

«On a de la difficulté à récupérer», a témoigné la cycliste Amélie Simard, qui en est à sa deuxième participation.

Les casse-cous de la descente connaissent bien le parcours de la montagne, qui est le plus intimidant du circuit avec ses bosses, ses sauts et ses obstacles naturels.

«Le circuit est très physique. Il y a plusieurs défis techniques», a avancé l’olympien Léandre Bouchard.

«Le circuit ici est un de mes favoris, parce que c’est l’un des plus difficile», a témoigné la championne de l’épreuve en cross-country de l’an dernier, Catharine Pendrel.

Cette année, l’organisation a amélioré l’expérience pour les spectateurs, qui ont par exemple une meilleure vue des athlètes de la descente à la ligne d'arrivée.

Dans la zone festive, les gens sont si près des spécialistes du cross-country, qu’ils pourraient les toucher.

Cette édition sert déjà à mettre la table pour la tenue des Championnats du monde au Mont-Saint-Anne, en 2019.

«Un championnat du monde, c’est comme des Olympiques, mais dans une seule discipline. Et Mont-Saint-Anne, la chose unique là-dedans, c’est qu’on va les accueillir pour la troisième fois. Nous sommes les seuls sur la planète à accueillir trois fois un championnat du monde », a expliqué la vice-présidente chez Gestev, Chantale Lachance.