/sports/others
Navigation

Destiné à rouler à la maison

Félix Longpré vivra sa 1re Coupe du monde près de chez lui

Longpre
Photo Roby St-Gelais Félix Longpré roulera sous les couleurs du club cycliste Mont-Sainte-Anne, dimanche.

Coup d'oeil sur cet article

BEAUPRÉ | Félix Longpré attendait ce moment avec impatience. Dix-neuf ans après avoir été témoin des championnats du monde de vélo de montagne au mont Sainte-Anne dans une poussette, le vététiste de Saint-Ferréol-les-Neiges vivra de l’intérieur la frénésie d’une épreuve internationale dans la montagne qui l’a vu grandir.

Longpré prendra le départ de la course des moins de 23 ans (U23) en cross-country, dimanche matin, à l’occasion de sa première Coupe du monde à vie.

Il n’aurait pas pu demander mieux comme scénario que celui de s’exécuter devant les siens pour ce baptême du feu.

« J’ai vécu toutes les Coupes du monde malgré que je ne me les rappelle pas toutes ! J’étais au Championnat du monde en 1998 même si je ne m’en souviens pas. Ç’a l’air que je tapais des mains ! » racontait-il avec le sourire en entrevue au Journal à la veille du grand jour, en se fiant aux souvenirs de ses parents, lui qui n’avait alors que six mois.

Comme Prémont

Son père Hugues s’est toujours impliqué dans le développement du vélo de montagne sur la Côte-de-Beaupré. De leur maison, ils aperçoivent la montagne.

Les amis de longue date, les connaissances ainsi que les membres de sa famille seront aux premières loges aux abords du parcours pour assister aux premiers pas de leur favori dans la compétition la plus renommée à se tenir annuellement au mont Sainte-Anne. Et l’ambiance attendue motive déjà le jeune homme à voir plus grand.

« Tout le monde va être sur le bord de la piste, ils me textent pour savoir à quelle heure sera ma course. Ils vont tous être là pour m’encourager. Mon but ultime est que ça crie autant pour moi un jour que ça criait pour Marie-Hélène [Prémont] dans le temps », affirme Longpré, qui revient tout juste de participer aux Jeux du Canada, à Winnipeg, où il a décroché la médaille d’argent au relais par équipe.

Véritable mordu de vélo, Longpré se souvient encore des moments d’euphorie qui accompagnaient Prémont lors de ses prestations à Beaupré en Coupe du monde.

« On savait où elle était sur le parcours juste à entendre crier [les spectateurs]. Aux Jeux de Pékin [en 2008], on s’était réveillés en pleine nuit pour regarder sa course en direct. C’est la personne qui a eu le plus d’influence au mont Sainte-Anne », a-t-il souligné.

Choix déchirant

Puisqu’il excelle aussi en ski de fond durant l’hiver, alors qu’il est membre de l’équipe nationale junior, Longpré s’apprête à effectuer un choix déchirant pour sa carrière sportive.

« Je suis top 5 canadien dans les deux [sports], mais pour gagner dans l’un, il va falloir que je choisisse entre les deux. Je vais voir avec l’hiver qui arrive. Il y a une grande liste de pour et de contre. D’ici deux ans, je serai fixé », a relaté le principal intéressé, citant Alex Harvey vers le même âge qui combinait lui aussi les deux disciplines.