/slsj
Navigation

Plusieurs curieux, malgré la pluie

La Fête des saveurs et trouvailles de Saguenay réunit une soixantaine d’exposants

La Fête des saveurs et trouvailles de Saguenay se poursuit dimanche.
Photo Stéphane Bouchard La Fête des saveurs et trouvailles de Saguenay se poursuit dimanche.

Coup d'oeil sur cet article

Fromageries, charcuteries, vignobles et créateurs de produits fins se sont donné rendez-vous à Jonquière cette fin de semaine pour la 14e Fête des saveurs et trouvailles.

La pluie n’a pas trop dérangé les fines bouches de la région qui visitaient la place Nikitoutagan, samedi, lors de la Fête des saveurs et trouvailles de Saguenay. Les visiteurs, armés de parapluie, n’ont pas laissé la mauvaise température gâcher leur plaisir.

Pour la directrice de l’événement, Linda Girard, c’est une preuve que Saveurs et trouvailles est rendu à maturité après 14 éditions.

« On l’a constaté aujourd’hui, les gens sont au rendez-vous malgré la pluie. On a une belle diversité d’entreprises présentes, on est heureux de ça. On a aussi quelques nouveautés. »

L’édition 2017 de la Fête des saveurs et trouvailles accueille quelques nouveaux visages régionaux, dont le microbrasseur BR77, qui a pignon sur rue dans le bassin de Chicoutimi et qui en est à ses premiers mois d’existence.

La Fête des saveurs et trouvailles de Saguenay se poursuit dimanche.
Photo Stéphane Bouchard

 

Découvertes

Sylvie Gaudreault, conseillère municipale et présidente d’honneur pour une troisième année, décrit la Fête des saveurs et trouvailles comme l’endroit idéal pour faire des découvertes à un prix raisonnable.

« C’est une belle vitrine pour nos producteurs et pour nos artistes. Ils peuvent se faire découvrir et rencontrer des clients potentiels », dit-elle en ajoutant que le festival s’adresse à tous les sens.

La Fête des saveurs et trouvailles de Saguenay se poursuit dimanche.
Photo Stéphane Bouchard

 

Coups de cœur

Le chef Giovanni Apollo, un habitué de l’événement qui donnait une conférence plus tôt dans la journée, insiste sur l’importance de cette fête pour construire une identité culinaire.

« Ce genre d’événement, c’est la vitrine essentielle que chaque région, chaque peuple devrait avoir », affirme-t-il, précisant qu’à son avis, quelques exposants se démarquent.

L’invité d’honneur de l’événement cite parmi ses coups de cœur le Miel de mon père, une entreprise de Dolbeau-Mistassini qui offre une variété de quelques miels naturels non pasteurisés, à base de fleurs. « Le miel est assez incroyable », résume-t-il.

Giovanni Apollo souligne aussi la finesse des produits à base d’agneau que l’on retrouve au kiosque d’Orée Signature, un producteur affilié à l’Orée des champs. L’entreprise de Saint-Nazaire qui cuisine et transforme des agneaux régionaux « possède une finesse incomparable ».

Mis à part ces préférés, le chef a reconnu la qualité générale des exposants présents. « Tout le monde essaie de tirer son épingle de jeu et ils y arrivent. »

Course des canards

La fête se poursuit toute la journée dimanche. L’événement coïncide avec la course des canards qui a lieu sur la Rivière-aux-Sables. Cette course, toujours très populaire, vient en aide au Fonds de dotation Santé Jonquière.