/news/society
Navigation

Le projet de croisière n’enchante pas le député Bernier

Le député Raymond Bernier plaide pour des aménagements moins envahissants pour la nature au parc de la Chute-Montmorency.
Photo d’archives Le député Raymond Bernier plaide pour des aménagements moins envahissants pour la nature au parc de la Chute-Montmorency.

Coup d'oeil sur cet article

Le projet de minicroisière au pied de la chute Montmorency, à l’image de celles qu’on trouve aux chutes Niagara, est loin d’emballer le député provincial de Montmorency, le libéral Raymond Bernier, qui s’inquiète des impacts pour l’environnement et pour ses concitoyens.

« Personnellement, ce n’est pas un projet auquel je suis favorable parce que je pense que venir creuser le fond de la rivière Montmorency et faire des barrages, ça va avoir des impacts au niveau du quartier Montmorency », a soulevé le député qui était interrogé sur le projet de Croisières AML.

Risque d’inondation

Dans son édition de dimanche, Le Journal révélait que l’entreprise spécialisée dans les croisières a proposé un partenariat à la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ) pour créer une nouvelle attraction qui permettrait de s’approcher au plus près de la chute de 83 mètres à bord d’un catamaran, un projet évalué à 16 M$.

Bien que l’entreprise se soit faite rassurante quant à l’impact environnemental du projet, Raymond Bernier s’est dit préoccupé pour la faune et la flore de la rivière Montmorency et du bassin de la chute, dont la faible profondeur pourrait nécessiter des travaux d’excavation.

Il craint aussi que cela n’augmente le risque d’inondations en rappelant que certains résidents du secteur ont été éprouvés par la crue des eaux au printemps dernier. « La rivière Montmorency, ce n’est pas une petite rivière », a souligné M. Bernier.

Un pont flottant ?

Raymond Bernier, qui a déjà défendu le défunt projet de tunnel derrière la chute Montmorency, préfère prôner d’autres avenues pour rapprocher les visiteurs de l’immense chute d’eau. Des avenues comme celle d’un pont flottant, a suggéré l’élu, une solution qui permettrait aux piétons de traverser le bassin à proximité des chutes.

Rappelons que le ministère de l’Environnement ne s’est pas encore prononcé sur le projet de croisières à la chute Montmorency.