/sports/football/rougeetor
Navigation

Camp d’entraînement du Rouge et Or: adaptation en douce pour Kean Harelimana

Une des plus belles prises de Glen Constantin progresse dans nouvel environnement

Le secondeur Kean Harelimana souhaite prouver sa valeur, samedi, lors du match présaison.
Photo Didier Debusschère Le secondeur Kean Harelimana souhaite prouver sa valeur, samedi, lors du match présaison.

Coup d'oeil sur cet article

La transition se passe en douceur pour le secondeur Kean Harelimana au camp d’entraînement du Rouge et Or de l’Université Laval.

Joueur défensif par excellence sur la scène collégiale en 2016, le produit des Cheetahs de Vanier effectue ses premiers pas sur la scène universitaire. «J’ai vraiment appris la première journée, mais je constate une belle progression depuis, a-t-il souligné. J’avais du rattrapage à faire comparativement aux autres recrues qui étaient au camp de printemps en Floride, mais je me suis adapté assez vite au cahier de jeux.»

«Je peux maintenant jouer au niveau de mes habiletés sans devoir toujours réfléchir, de poursuivre Harelimana qui était dans la mire de nombreuses formations partout au pays à sa sortie des rangs collégiaux. J’ai réalisé ma première interception du camp, mardi. Ce fut un bon moment. Je suis maintenant plus familier avec la terminologie. La vitesse du jeu et les ajustements en fonction de notre cahier de jeux sont les principales différences avec le collégial.»

Glen Constantin aime ce qu’il voit d’une de ses plus belles prises de la dernière cuvée de recrutement. «Kean diagnostique très bien le jeu, a analysé le pilote lavallois. Il ressemble beaucoup à Samaël Lavaud. Il y a beaucoup de traffic à sa position, mais il monte les échelons.»

Examen de mi-session

Harelimana a un objectif en tête. «Je veux apporter de l’énergie et de l’enthousiasme à l’équipe sur les unités spéciales, a-t-il mentionné. En défensive, la décision sera entre les mains de Marc (Fortier). Nous avons un gros groupe de secondeurs et Marc va m’utiliser dans les meilleurs intérêts de l’équipe. Je pourrais voir de l’action en défensive dans certaines formations bien précises.»

Comme ce fut le cas au camp de printemps, le Rouge et Or pourrait miser davantage sur un front défensif de type 30 qui compte seulement trois joueurs de ligne au lieu du front traditionnel à quatre. Harelimana évoluait dans une 30 l’an dernier à Vanier.

La présence d’un groupe de secondeurs plus solide qu’au cours des dernières années combinée à une ligne défensive moins profonde pourrait inciter Fortier à mélanger ses cartes.

Les recrues auront l’occasion de démontrer leur savoir-faire, samedi, à l’occasion du match présaison face aux Ravens de Carleton. «C’est comme un examen de mi-session, a-t-il illustré. Je veux prouver ma valeur et forcer la main des coachs afin de me retrouver en meilleure position.»

«Grosse famille»

Débarqué à Québec il y a un mois, le Lavallois se plaît dans son nouvel environnement. «J’adore mon expérience, a-t-il précisé. Les gars sont accueillants et on forme une bonne grosse famille. On a fait plusieurs activités depuis mon arrivée. Je ne suis pas trop secoué par mon déménagement. J’habite avec Zack (Fitzgerald).» Les deux ont été coéquipiers pendant trois ans avec les Cheetahs.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.