/entertainment/movies
Navigation

Pieds nus dans l'aube en première à Québec

Le film sera présenté au FCVQ le 20 septembre

Pieds nus dans l’aube raconte un chapitre de l’enfance de Félix Leclerc qui se déroule à La Tuque en 1927.
Photo courtoisie Pieds nus dans l’aube raconte un chapitre de l’enfance de Félix Leclerc qui se déroule à La Tuque en 1927.

Coup d'oeil sur cet article

Ça promet déjà pour la 7e édition du Festival de cinéma de la ville de Québec. La première mondiale du film Pieds nus dans l'aube, adaptation libre du livre de Félix Leclerc, réalisé par son fils Francis, aura lieu le 20 septembre au Palais Montcalm, dans le cadre du gala de remise de prix du FCVQ.

Il s'agit d'une autre grosse prise pour le FCVQ, qui annonçait la semaine dernière que le film Les rois mongols, de Luc Picard, serait projeté en ouverture de l'événement.

On peut s'attendre à ce que plusieurs des vedettes du film, dont Claude Legault, Marianne Fortier, Roy Dupuis et Justin Leyrolles-Bouchard, qui incarne Félix Leclerc à 12 ans, foulent le tapis rouge à l'occasion de la première, tout comme Fred Pellerin, qui signe le scénario avec Francis Leclerc.

Le film ne sortira que le 27 octobre sur les écrans québécois. « Il y a un lien très naturel entre Francis et Québec, explique le responsable de la programmation du FCVQ, Olivier Bilodeau. Son père est fortement rattaché à l'île d'Orléans et à la région. C'était l'endroit idéal pour le lancement. Maintenant, il fallait que le film soit fini à temps. »

« Je suis né et j’ai grandi à Québec. J’ai fait mon secondaire au Petit Séminaire de Québec et j’ai travaillé comme placier au Palais Montcalm pendant mon cégep. Jadis, j’étais un festivalier du FIFQ (Festival international du film de Québec) et j’y ai vu plein de films étrangers. [...] Je n’ai donc pas eu le choix de dire oui au Festival pour y présenter mon film en grande primeur », a fait savoir Francis Leclerc par communiqué.

« Je prédis un gros succès »

Olivier Bilodeau a vu le film. « Je l'ai adoré, dit-il. Tout comme Les rois mongols, c'est représentatif de ce que veut être le Festival de cinéma. C'est-à-dire que c'est un film d'auteur de grande qualité, mais qui utilise les codes du cinéma populaire. »

Pieds nus dans l’aube raconte un chapitre de l’enfance de Félix Leclerc qui se déroule à La Tuque en 1927. Le film a été tourné il y a un an entre Montréal, Stoneham et Drummondville.

« Francis s'est appliqué pour faire une adaptation d'un livre que son père avait écrit, a-t-il ajouté. Il avait une pression sur ses épaules. On a un cinéma d'auteur qui vient de ses tripes. Moi, je prédis un gros succès pour ce film-là. »

Le dévoilement de la programmation du FCVQ aura lieu mardi prochain. Olivier Bilodeau affirme qu'elle est complétée, mais qu'il y aura peut-être quelques surprises qui s'ajouteront entre le dévoilement et le début du festival, le 13 septembre. « Grosso modo, il me reste deux films à confirmer. »

Il estime proposer «la meilleure programmation depuis les sept dernières années », conclut-il.

Le FCVQ aura lieu du 13 au 23 septembre prochain.