/slsj
Navigation

La météo épargne les cyclistes

Une centaine d’amateurs de vélo sur la 175 pour une bonne cause

85 cyclistes ont traversé le parc des Laurentides à vélo samedi.
Photo courtoisie 85 cyclistes ont traversé le parc des Laurentides à vélo samedi.

Coup d'oeil sur cet article

Ce sont 85 amateurs de vélo qui ont participé samedi à la première édition de l’Épreuve cycliste du parc des Laurentides qui ramassait de l’argent au profit de la Fondation Arianne.

Les cyclistes sont partis de Chicoutimi en autobus, au petit matin, en direction de Stoneham où débutait l’épreuve. Ils sont arrivés vers 16 h 30, avec près de deux heures d’avance sur le plan initial.

L’organisateur de l’événement, Martin Tremblay, raconte que « ce projet est l’idée d’un de mes amis qui voulait traverser le parc des Laurentides de façon sécuritaire. On a commencé à organiser ça et on s’est rendu compte qu’il y avait plusieurs personnes qui avaient envie de faire la traversée. »

Réunissant 85 amateurs de vélo, l’épreuve ne s’adressait pas nécessairement à des sportifs de haut niveau. « Pour faire la traversée, ça prend un vélo et une certaine forme physique. Ce n’est pas seulement des athlètes qui y ont participé. Il y avait des gens dans la soixantaine qui se sont inscrits », indique Martin Tremblay, en ajoutant que le parc est une des plus belles routes cyclables au Québec.

COLLABORATION DU MINISTÈRE

L’épreuve cycliste a reçu la collaboration du ministère des Transports du Québec, qui a réservé une voie pour que le peloton puisse rouler sans danger. La centaine de cyclistes a été accompagnée par un autobus qui servait à la fois de vestiaire et d’escorte.

Il y avait deux parcours possibles. Un premier, qui consistait à traverser l’autoroute en entier et à franchir 185 km à vélo. Les participants qui empruntaient le second parcours amorçaient leur traversée à l’Étape, et faisaient malgré tout près de 110 km.

« Il y a deux personnes qui s’étaient inscrites au petit parcours, mais qui se sont laissées emporter par l’énergie du groupe et qui ont traversé le parc au complet finalement », précise M. Tremblay.

BONNE CAUSE

Tous les profits amassés lors de cette épreuve seront remis à la Fondation Arianne, un organisme qui vient en aide aux familles dont les enfants malades doivent subir des traitements à l’extérieur de la région. La fondation aide financièrement les parents pour qu’ils puissent se consacrer à la guérison de leur enfant.

« On pense que la santé est un service gratuit, mais il y a beaucoup de frais qui ne sont pas remboursés quand un de nos enfants est malade et qu’on doit se déplacer », affirme Martin Tremblay.

La Fondation Arianne était tout indiquée pour cette aventure. « C’est un clin d’œil qu’on a fait aux parents qui ont des enfants malades. Certains d’entre eux doivent se rendre à Québec fréquemment. On a décidé de faire la route qu’ils empruntent souvent. »