/sports/golf
Navigation

Un amateur fait la barbe aux professionnels

Jean-Michel Paré laissera plusieurs milliers de dollars sur la table

À son premier tournoi depuis le mois de mai, l’amateur Jean-Michel Paré se retrouve parmi les meneurs, en 11e place.
Photo Yanick Poisson À son premier tournoi depuis le mois de mai, l’amateur Jean-Michel Paré se retrouve parmi les meneurs, en 11e place.

Coup d'oeil sur cet article

Il y a un intrus parmi les meneurs de la Coupe Canada Sani Marc-Desjardins de Victoriaville, l’un des plus importants tournois de golf au pays. Après trois rondes, le golfeur amateur Jean-Michel Paré se retrouve au 11e rang, à quatre coups de la deuxième position.

L’exploit est d’autant plus digne de mention si l’on considère que le Victoriavillois de 24 ans en est à son premier tournoi en trois mois, lui qui s’est cassé un pied à la mi-mai, alors qu’il était en vacances. Après trois rondes, il se retrouve à -10.

« Mon premier objectif était de battre ma sœur Noémie, qui a aussi fait le tournoi, dit-il en rigolant. Je dois admettre que ça va vraiment bien. » Noémie n’a pas fait la coupure, elle avait une fiche de +9 après deux rondes.

À un certain moment au cours de la journée de samedi, Paré était au quatrième rang avec une fiche de -13. Il a toutefois connu des ratés par la suite, multipliant les bogueys.

« Je jouais bien jusqu’au neuvième trou. J’ai raté un coup d’approche au 9 et j’ai manqué le vert au 11. Après, j’ai choisi d’être plus prudent », explique-t-il.

Pas droit à sa bourse

Puisqu’il n’a pas le statut de professionnel, il n’aura pas droit à sa part de la bourse de 175 000 $ associée au tournoi. C’est donc dire qu’il devrait laisser filer entre 3000 $ et 18 000 $, en fonction de son rendement lors de la ronde finale. S’il a un pincement au cœur en voyant cet argent s’envoler, il perçoit l’avenir avec optimisme.

« C’est mon premier tournoi depuis la mi-mai. Je voulais attendre d’être prêt avant de passer pro. Maintenant que j’ai terminé mes études en administration à l’Université Laval, je vais m’entraîner tout l’hiver en Floride. Ce sera une belle histoire si je reviens ici l’an prochain en tant que professionnel », statue-t-il.

Jean-Michel Paré en est à sa cinquième participation à la Coupe Canada Sani Marc-Desjardins.

Il a l’intention « d’aligner les oiselets » et de terminer le tournoi parmi les dix meilleurs.