/news/politics
Navigation

Réplique au maire de Québec: Trois-Rivières et Lévis ne veulent pas de casseurs

Gilles Lehouillier
Photo Jean-François Desgagnés Gilles Lehouillier. Maire de Lévis

Coup d'oeil sur cet article

Si le maire de Lévis semble prendre la sortie de Régis Labeaume à la légère, son homologue de Trois-Rivières a été piqué au vif par « le dérapage » du maire de Québec, qui invitait les manifestants à se rendre « à Trois-Rivières ou à Lévis », lors de leurs prochains coups d’éclat.

 

« Au lieu de condamner la maudite violence, il l’envoie ailleurs. Ça n’a pas de bon sens ! » lance d’emblée, au bout du fil, le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, visiblement irrité, alors qu’il admet même avoir reçu des appels de citoyens qui cherchaient à comprendre la « proposition particulière » du maire de Québec.

C’est en plein point de presse, au lendemain de la manifestation de dimanche, que M. Labeaume a lancé cette affirmation avant d’assurer qu’il avait fait preuve « d’humour ».

« C’est un manque de professionnalisme de sa part selon moi, un manque de respect. Ce n’est pas à la hauteur d’un poste de maire », fait-il savoir. Malgré tout, M. Lévesque affirme que ses relations avec M. Labeaume n’en seront pas affectées. « J’ai pas de misère avec personne, mais nous envoyer les casseurs, ce n’est vraiment pas nécessaire. Si on en a, on va vivre avec, mais nous n’inciterons pas les gens à aller ailleurs faire de la casse, ça c’est certain », mentionne celui qui lui propose plutôt de lui « envoyer des projets économiques ».

Lehouillier le prend à la légère

La réaction a été toute autre à Lévis, lundi, alors que le maire Gilles Lehouillier, qui a affirmé « bien connaître son collègue Régis Labeaume », a pour sa part semblé prendre l’affirmation avec un grain de sel.

« Apparemment, il l’a dit sous le signe de la blague. Si vous connaissez la personnalité de Régis Labeaume vous ne réagissez pas à ce type de commentaire », a-t-il indiqué. « Régis Labeaume est fait comme ça, on ne le changera pas demain matin », a-t-il ajouté.

M. Lehouillier, a toutefois tenu à se faire rassurant indiquant qu’une situation comme celle survenue à Québec dimanche « n’arrivera pas » de l’autre côté du fleuve. « Lévis est une ville de grande quiétude », a-t-il tenu à préciser.