/news/currentevents
Navigation

Le clocher de l’église Saint-Sauveur menace de tomber

Un large périmètre de sécurité a été érigé autour de l’église St-Sauveur en raison du clocher qui menace de s’écrouler.
Photo Marc Vallières Un large périmètre de sécurité a été érigé autour de l’église St-Sauveur en raison du clocher qui menace de s’écrouler.

Coup d'oeil sur cet article

Un large périmètre de sécurité a été érigé et une grue a été approchée près de l’église Saint-Sauveur, en Basse-Ville, dans le but de solidifier le clocher qui menace de s’écrouler.

L’église de la paroisse Saint-Sauveur, en Basse-Ville de Québec, est sous haute surveillance depuis lundi soir après qu’un architecte affairé à la réfection de l’endroit ait décelé que la structure du clocher s’était affaissée d’un côté. Rapidement, un périmètre de sécurité a été érigé sur l’avenue des Oblats et sur la rue Boisseau.

De plus, une partie de la cour de l’école primaire Marguerite-Bourgeoys, située juste devant l’église, a aussi été fermée par mesure de précaution. Plus encore, un agent de sécurité est sur place alors que plusieurs employés de la Ville de Québec ont analysé la situation toute la journée mercredi.

Selon le curé de la paroisse, Jean Piché, la fabrique suivait la situation de près puisque des poutres du clocher étaient déjà endommagées. «Jusqu’à lundi soir, il n’y avait pas de pente apparente dans le clocher. Lundi, c’est l’architecte rattaché depuis longtemps au bâtiment qui a vu une pente apparente», explique le curé.

Un appel concernant une structure dangereuse a donc été fait au Service de protection contre l’incendie de la Ville de Québec (SPIQ) vers 17 h 15 lundi. «Suite à l’analyse, il y a eu un périmètre et un accès interdit à l’intérieur de l’église, et par mesure préventive l’arrêt d’entrée de gaz», a indiqué Bill Noonan du SPIQ.

Grue nécessaire

Des travaux de réfection, notamment aux portes du bâtiment, étaient effectués au cours des derniers jours. Le clocher devait être restauré au printemps 2018, selon le plan d’abord établi. «Maintenant, il faut trouver des solutions pour stabiliser et réparer rapidement, c’est une question de jours», ajoute le curé Piché.

En fin d’après-midi, mercredi, une grue a été approchée près de l’église en prévision de travaux de consolidation qui auront lieu jeudi. L’église fête cette année son 150e anniversaire.

Le curé a toutefois indiqué que des messes pourront être célébrées dans la sacristie de l’église. «Il n’y a pas de danger dans la sacristie, mais les gens vont passer par le presbytère», explique le curé Piché.