/sports/baseball/capitales
Navigation

1000e de Gélinas

 Karl Gélinas
Photo d’archives Karl Gélinas

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC - Karl Gélinas enchaine les performances de haut calibre depuis le début du mois d’août, et ce fut encore le cas samedi soir au Stade Canac. Forts de cette sortie, les Capitales de Québec l’ont emporté 2-0 sur les Jackals du New Jersey. Du coup, l’artilleur a réussi son 1000e retrait au bâton depuis qu’il lance avec les Capitales.

Il faut encore une fois noter que les locaux n’ont pas donné beaucoup de marge de manœuvre à leur partant : un petit point en première manche, avant d’en ajouter un autre en huitième.

Pas que cette réalité soit inconnue de Gélinas, qui a l’habitude de voir les siens faire le minimum en attaque lorsqu’il est au monticule. Voilà pourquoi cette cinquième victoire en autant de départs relève de l’exploit pour le grand droitier.

«Des soirées comme celle-là, j’en prendrais 20 par été ! Ça a été magique !», a expliqué celui qui avait oublié qu’il approchait les 1000 retraits au bâton dans la Can-Am.

«Ça me dit que je commence à être vieux !», a-t-il lancé en riant à l’issue de la partie.

Dominant

Au final, Gélinas a réduit les Jackals au silence pendant sept manches et deux tiers, leur permettant un maigre total de quatre coups sûrs. Il en a également passé huit dans la mitaine.

«C’est le meilleur match de Karl cette année. Il a réussi des gros retraits en bâton en quatrième et en huitième. Il a gagné ça pratiquement tout seul», a pour sa part expliqué l’entraîneur Patrick Scalabrini. «Il va maintenant falloir se sortir de notre léthargie au bâton», a-t-il rapidement poursuivi, visiblement préoccupé.

Nolan Becker a réussi les derniers retraits du match.

En vitesse

Frousse majeure en cinquième manche lorsque Philippe Craig-St-Louis et Kalian Sams sont entrés en contact au champ centre. Craig-St-Louis, parti du deuxième, a réussi l’attrapée, mais lui et Sams n’ont pu communiquer pour éviter le contact. Les deux sont demeurés dans la rencontre, après plusieurs minutes au sol. Sams a toutefois semblé incommodé tout le reste de la soirée.

Il ne serait pas surprenant que les casse-croutes de la région peinent à s’approvisionner en chiens-chauds pour les prochains jours. Les 4092 spectateurs en ont acheté près de 6000, puisqu’ils étaient vendus un dollar chacun.