/news/society
Navigation

À 54 et 59 ans, ils liquident leurs avoirs et partent à vélo

Un couple de Laval entend parcourir 23 000 kilomètres en Amérique en 18 mois

Louise Lauzon, 54 ans, et Gilles Lavoie, 59 ans, vont parcourir sur leurs vélos les 23 000 kilomètres séparant Laval de la Terre de Feu, en Argentine, au cours des 18 prochains mois. Ils désirent se dépasser et découvrir de nouveaux paysages.
Photo courtoisie Louise Lauzon, 54 ans, et Gilles Lavoie, 59 ans, vont parcourir sur leurs vélos les 23 000 kilomètres séparant Laval de la Terre de Feu, en Argentine, au cours des 18 prochains mois. Ils désirent se dépasser et découvrir de nouveaux paysages.

Coup d'oeil sur cet article

Tanné de son rythme de vie effréné, un couple de quinquagénaires de Laval a vendu ses biens et se lance dans un périple de 23 000 km à vélo qui le mènera jusqu’à la Terre de Feu, en Argentine, le point le plus au sud du continent.

« On était tous les deux tannés du rythme de vie trop rapide de l’Amérique du Nord. On est tous là à courir et à amasser des bébelles. En Amérique centrale, les gens ont moins de possessions, mais ils ne sont pas moins heureux. Ils ont une belle joie de vivre », explique Louise Lauzon.

Le couple, qui est ensemble depuis 36 ans et a deux enfants, a toujours été actif, mais s’est mis à la pratique du vélo il y a une dizaine d’années seulement et entreprend l’aventure de sa vie ce week-end.

Ça fait maintenant un an et demi que Mme Lauzon et son conjoint, Gilles Lavoie, préparent ce « voyage d’une vie ». Ils ont vendu leur condo, leurs meubles et n’ont conservé que leurs vélos, des équipements, quelques ustensiles de cuisine et des souvenirs. Ils multiplient les longues sorties à vélo, ayant fait plus de 3000 km cet été, dont plusieurs avec un lourd sac sur leur monture.

Le couple a l’intention de rouler en moyenne 450 km par semaine, à raison de cinq jours de 90 kilomètres. Il se donne 18 mois pour atteindre le sud de l’Argentine.

Puisqu’aucune route ne relie le Panama à la Colombie, les aventuriers devront prendre le bateau.

Obstacles

Sur leur chemin, les deux conjoints affronteront de multiples obstacles, dont la météo, la circulation et la criminalité.

« C’est toute une préparation physique, mentale et logistique. Il y a toutes sortes de risques inhérents à la route, certains pays sont moins recommandables et nous ne sommes pas à l’abri des blessures. Mais si on s’arrête à ça, on ne fait plus rien dans la vie », ajoute Mme Lauzon.

Parmi les endroits les plus à risque du périple, il y a la frontière entre les États-Unis et le Mexique ainsi que le désert d’Atacama, au nord du Chili.

Louise Lauzon, 54 ans, et Gilles Lavoie, 59 ans, ne se considèrent pas comme de grands athlètes et ils ne partent pas pour battre des records.

Ils veulent tout de même montrer que même des gens dans la cinquantaine peuvent réaliser des exploits sportifs d’envergure et aller au bout de leurs rêves.

Pas de retraite

Mme Lauzon est adjointe administrative contractuelle et elle a choisi de ne pas prendre de nouveaux contrats cet automne afin de pouvoir partir. M. Lavoie est représentant pour Systèmes LMP. Il profitera de sa présence en Amérique centrale et en Amérique du Sud pour faire la promotion des équipements de réfrigération de l’entreprise.

Le couple a choisi de partir à l’automne afin d’éviter l’hiver québécois. Il prévoit atteindre la Terre de Feu en janvier ou février 2019, alors que ce sera l’été en Amérique du Sud.

Pays visités

  • Canada
  • États-Unis
  • Mexique
  • Guatemala
  • Salvador
  • Honduras
  • Nicaragua
  • Costa Rica
  • Panama
  • Colombie
  • Équateur
  • Pérou
  • Chili
  • Argentine

  • Ils auront notamment besoin de changer cinq fois de pneus.
  • Ils emportent une chaîne et cinq chambres à air.
  • Ils devront changer la cassette (endroit où se pose la chaîne sur la roue arrière) en cours de route.