/news/currentevents
Navigation

Atalante s'affiche à l'Université Laval

Des bannières du groupe d’extrême droite Atalante ont été affichées sur le site de l’Université Laval et du Cégep Garneau, mercredi matin.
Photo Facebook Atalante Des bannières du groupe d’extrême droite Atalante ont été affichées sur le site de l’Université Laval et du Cégep Garneau, mercredi matin.

Coup d'oeil sur cet article

Des bannières du groupe d’extrême droite Atalante ont été affichées sur les sites de l’Université Laval et du Cégep Garneau, mercredi matin.

Sur sa page Facebook, Atalante explique que les messages sur les affiches servent à dénoncer « l’ambiance totalitaire qui règne sur les campus québécois ».

On peut y lire : « La gauche étouffe le débat ! Non ! Au marxisme culturel dans nos écoles ».

« Ces lieux supposés de débats d’idées et de réflexion sont devenus des bastions de la pensée unique contaminée au marxisme culturel », soutient le groupe Atalante.

La direction de l’Université Laval a procédé aux retraits des affiches très rapidement hier matin, a confirmé la porte-parole André-Anne Stewart. Celles-ci ont été apposées sans aucune autorisation.

« L’Université Laval n’autorise ou ne tolère pas l’affichage sauvage sur son campus. La présence d’affiches de recrutement de groupes d’extrême droite sur son campus est contraire à ses valeurs fondamentales de respect de la diversité, d’ouverture au dialogue et d’inclusion », a précisé Mme Stewart.Une autre banderole

Par ailleurs, hier également, des militants antiracistes et antifascistes ont affiché quelques bannières un peu partout en ville, où il était indiqué : « Si tu n’es pas anti-fasciste, t’es quoi alors ? »

Selon un communiqué reçu par Solidarité sans frontières et relayé par la suite au Journal, cette action a eu lieu dans un « contexte d’une lutte continue et décentralisée contre les extrémistes de droite et nationalistes blancs de Québec qui avancent un discours xénophobe, raciste et anti-immigrant ».

On pouvait notamment en voir une depuis le secteur de l’autoroute Dufferin, à la hauteur des chutes Montmorency.