/news/provincial
Navigation

Un encan autos «de calibre international» à Saint-Étienne-de-Lauzon

Coup d'oeil sur cet article

Avec près de 250 voitures de collection et des millions de dollars en transactions, l’Exposition internationale d’autos de Lévis place la barre haute pour son premier encan.

Jusqu’à dimanche, la salle d’exposition située à Saint-Étienne-de-Lauzon, sur la Rive-Sud de Québec, se transforme en immense marché pour les amateurs de voitures anciennes et d’articles rétro en tout genre.

Des acheteurs étrangers

Les organisateurs de l’événement promettent un encan « de calibre international », le plus grand du genre jamais vu dans la région de Québec.

Des acheteurs étrangers, notamment de Dubaï, Chicago et Vancouver, sont attendus, vante-t-on dans un communiqué. La clientèle américaine pourrait aussi être attirée par le taux de change qui les avantage.

Le complexe lévisien, réalisé au coût de 4 millions de dollars l’an dernier, est l’initiative de l’homme d’affaires et propriétaire de l’Hôtel Le Concorde, Jean-Guy Sylvain. Le Beauceron est d’ailleurs réputé pour être un passionné de véhicules de collection.

L’événement complète une série d’activités tenues cet été sur le site autour des voitures d’exception.