/news/provincial
Navigation

Le jardin Jean-Paul L’Allier inauguré

Un hommage tout naturel, selon la famille

Le jardin Jean-Paul L’Allier constitue un hommage tout naturel pour honorer la mémoire de l'ancien maire de Québec, selon la veuve de M. L’Allier, Johanne Mongeau.
Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC Le jardin Jean-Paul L’Allier constitue un hommage tout naturel pour honorer la mémoire de l'ancien maire de Québec, selon la veuve de M. L’Allier, Johanne Mongeau.

Coup d'oeil sur cet article

Le jardin Saint-Roch porte désormais le nom de jardin Jean-Paul L’Allier, un hommage tout naturel, estime la famille de l’ancien maire de Québec.

Le jardin Jean-Paul L’Allier constitue un hommage tout naturel pour honorer la mémoire de l'ancien maire de Québec, selon la veuve de M. L’Allier, Johanne Mongeau.
Photo Stevens Leblanc

 

«Je souhaite qu’un jour, les jumeaux de Marc-Antoine et Stéphanie, Laurent et Arnaud, nés en juin, qui n’auront pas le bonheur de connaître leur grand-père, auront le plaisir de venir pique-niquer ici avec leur frère et leur sœur, leurs cousins, leurs cousines et leurs parents», a exprimé la veuve de M. L’Allier, Johanne Mongeau.

Elle rayonnait jeudi, avec l’aboutissement d’une réflexion qui s’est mise en branle après le décès de M. L’Allier, en 2016, en collaboration avec la Ville de Québec. Entourée de toute sa famille et d’anciens collègues de son mari, elle a exprimé sa reconnaissance pour cet hommage qui lui est rendu.

Famille et anciens collèges et collaborateurs étaient présents pour le dévoilement d’une stèle qui annonce le nouveau nom du jardin Jean-Paul L’Allier.
Photo Stevens Leblanc
Famille et anciens collèges et collaborateurs étaient présents pour le dévoilement d’une stèle qui annonce le nouveau nom du jardin Jean-Paul L’Allier.

Unanime

«Pour la famille, c’est extrêmement important. On en a discuté longuement, mais on en est venus à l’unanimité assez rapidement. On revenait toujours au jardin et je pense que c’est la meilleure idée qu’on a eue.»

Le jardin Saint-Roch a été à l’origine de la revitalisation du quartier qu’a pilotée Jean-Paul L’Allier. L’ancien maire chérissait cet endroit, y venait souvent, même après son passage à la mairie, s’est remémoré sa conjointe.

Il s’est fait traiter de «pelleteux de nuages», a-t-elle rappelé. «Mais il a persévéré. Et avec l’appui de la population, il a greffé un poumon à ce quartier qui en avait bien besoin. Quatorze ans plus tard, on peut constater qu’il a réussi son pari et que ce quartier a repris vie.»

Visionnaire

«C’était un grand visionnaire qui n’avait pas peur de ses opinions et qui tenait ses projets à cœur. Il a changé la vision de la capitale», a soutenu le maire, Régis Labeaume. Pour lui, le jardin Saint-Roch est «l’endroit idéal pour honorer sa mémoire.»

Le maire de Québec, Régis Labeaume, et la veuve de Jean-Paul L’Allier, Johanne Mongeau.
Photo Stevens Leblanc
Le maire de Québec, Régis Labeaume, et la veuve de Jean-Paul L’Allier, Johanne Mongeau.

La Ville a dévoilé une stèle qui se dresse à l’entrée du jardin et qui rappelle les principales réalisations de Jean-Paul L’Allier, qui a dirigé Québec pendant 16 ans, de 1989 à 2005

Le jardin Jean-Paul L’Allier constitue un hommage tout naturel pour honorer la mémoire de l'ancien maire de Québec, selon la veuve de M. L’Allier, Johanne Mongeau.
Photo Stevens Leblanc