/weekend
Navigation

La rencontre de deux univers

La Grande Sophie et Delphine de Vigan ont créé ensemble L’une et l’autre, un spectacle dans lequel on retrouve des extraits de leurs œuvres respectives.
Photo courtoisie, Bastien Burger La Grande Sophie et Delphine de Vigan ont créé ensemble L’une et l’autre, un spectacle dans lequel on retrouve des extraits de leurs œuvres respectives.

Coup d'oeil sur cet article

Au bout du fil, l’excitation est palpable. Dans quelques jours, l’auteure-compositrice-interprète La Grande Sophie et l’écrivaine Delphine de Vigan présenteront au public québécois le spectacle qu’elles ont créé ensemble, une œuvre mariant leurs univers ­respectifs, qu’elles ont baptisée L’une et l’autre.

Ce spectacle était destiné à n’être présenté qu’une seule fois, et pourtant... Trois ans après sa création au Festival Tandem de Nevers, en France, ses deux instigatrices ont aujourd’hui plusieurs représentations à leur actif, elles qui se produisent sur les différentes scènes du pays depuis mars dernier.

« Au départ, j’avais été invitée par le festival Tandem, un événement qui propose aux écrivains d’inviter un autre artiste d’une autre discipline à se joindre à eux », a expliqué Delphine de Vigan.

« J’aime beaucoup la chanson ­française. Pour moi, c’est une source d’inspiration, a-t-elle ajouté. La Grande Sophie, c’est donc le premier nom qui m’est venu à l’esprit, et je me dis que le hasard fait très bien les choses, puisque ç’a été une très belle rencontre. Avec quelqu’un d’autre, peut-être que ­l’aventure n’aurait pas été la même. »

Un spectacle unique

Les deux artistes, qui avaient alors créé six albums et écrit six romans, ont plongé dans les œuvres l’une de l’autre afin de construire un récit unique, en partie récité et en partie chanté. La Grande Sophie a même composé ­certaines pièces inédites, pour les ­besoins du spectacle.

« J’avais envie qu’il y ait des extraits de tous mes livres, a expliqué l’auteure à qui l’on doit notamment les romans Rien ne s’oppose à la nuit et D’après une histoire vraie. Ce sont des fragments que nous avons liés les uns aux autres, avec des extraits de quasiment tous les ­albums de Sophie. Ensemble, nous avons créé une forme de livret, à partir de nos univers respectifs. »

Finalement, la réaction du public a été si positive que les deux complices, à l’initiative de Sophie, cette fois-ci, ont ­décidé de faire appel à un metteur en scène (Éric Soyer) afin de monter une version plus « peaufinée » de L’une et l’autre, destinée à une tournée.

« Le spectacle ne devait être ­présenté qu’une fois, mais ç’a été magique, a ­révélé La Grande Sophie. Les gens nous ont parlé de l’émotion qu’ils avaient ­reçue et de la complicité qu’il y avait entre nous. Je ne voulais donc pas qu’on se quitte comme ça. J’ai eu envie de partir sur les routes. »


L’une et l’autre sera présenté dans le cadre du Festival international de littérature le 22 septembre, au Théâtre Outremont. Il s’arrêtera également au Théâtre Petit Champlain, à Québec, le 25 septembre.