/slsj
Navigation

Émerveillements au défilé Panache à Chicoutimi

Admiration devant les créations des designers québécois présentées vendredi soir

Émerveillements au défilé Panache à Chicoutimi
Photo Sabrina Malaison

Coup d'oeil sur cet article

C’est vendredi soir que 275 adeptes de la mode ont revêtu leur tenue la plus élégante, excentrique pour s’émerveiller devant les dernières tendances au premier des deux défilés Panache au Hangar de la zone portuaire à Chicoutimi.

« On aime tous ça aller se chercher un morceau de linge pour sortir, je pense que Panache, c’est ça. Ici, tu peux même oser ce que tu n’oserais pas, porter un chapeau que tu ne mets jamais, assumer ton look, et vivre une belle soirée de filles », soutient la coordonnatrice aux opérations de Panache, Marie-Kim Bouchard.

Émerveillements au défilé Panache à Chicoutimi
Photo Sabrina Malaison

Au moment d’écrire ces lignes, la soirée s’annonçait déjà un franc succès. De la jeune étudiante à la femme d’affaires, elles étaient bouche bée d’admiration devant les créations des designers québécois. Il y en avait pour tous les goûts, même pour les hommes, certains étant aussi aux côtés des demoiselles.

Complet

Ce rendez-vous se tient une fois l’an à Saguenay, loin des grands centres, et sa popularité ne démord pas à sa quatrième édition, indique-t-elle.

« Ça fait quatre ans qu’on le fait et ça nous surprend toujours, la clientèle revient, les gens ont vraiment développé un sentiment d’appartenance pour cet événement-là. Il faut le vendre encore, mais la réputation commence à être faite et l’événement est jeune. »

Émerveillements au défilé Panache à Chicoutimi
Photo Sabrina Malaison

D’ailleurs, vendredi soir, on affichait déjà complet deux jours avant le grand soir, il ne restait que quelques places pour samedi, le deuxième rendez-vous.

« Quand c’est sold out, on est fiers, on ne pourrait accueillir plus de 275 personnes et, en même temps, de ne pas ajouter de places chaque fois, ça crée une petite demande, un effet de rareté. »

Difficultés

Bien que l’événement attire de nombreuses fashionistas, la coordonnatrice aux opérations pour Panache, Marie-Kim Bouchard, souhaiterait réussir à faire déplacer plus de créateurs ici, ce qui n’est pas chose simple.

« Les designers trouvent ça loin, le Saguenay. Cette année, j’en ai deux sur mes 10 défilés. Les gens adorent ça quand les designers sortent à la fin, c’est là que ça apporte vraiment l’émotion », conclut-elle.

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.