/slsj
Navigation

Élection partielle dans Lac-Saint-Jean: Marc Maltais représentera le Bloc québécois

Le Bloc québécois a trouvé son candidat pour l’élection partielle du 23 octobre dans Lac-Saint-Jean. Il s’agit de Marc Maltais, un syndicaliste bien connu dans la région.
Photo d'archives René Baillargeon Le Bloc québécois a trouvé son candidat pour l’élection partielle du 23 octobre dans Lac-Saint-Jean. Il s’agit de Marc Maltais, un syndicaliste bien connu dans la région.

Coup d'oeil sur cet article

Le Bloc québécois a trouvé son candidat pour l’élection partielle du 23 octobre dans Lac-Saint-Jean. Il s’agit de Marc Maltais, un syndicaliste bien connu dans la région.

La chef du Bloc, Martine Ouellet, a présenté officiellement son candidat mardi après-midi à Ottawa.

Marc Maltais s’est fait connaître lors du lock-out des travailleurs de l’usine Rio Tinto d’Alma en 2012. Mardi, il a annoncé ses intentions de mener une campagne axée sur les dossiers qui touchent les travailleurs du comté.

« La gestion de l’offre est un dossier fondamental. Si on accepte des modifications à la gestion de l’offre, c’est la mort à terme de l’agriculture dans ma région, et on ne peut pas tolérer ça. C’est inacceptable », a déclaré le candidat lors de son allocution devant les médias à Ottawa.

BOIS ET ALUMINIUM

Il s’est aussi prononcé en faveur de la défense des travailleurs de l’industrie du bois d’œuvre et de l’aluminium.

« Au Lac-Saint-Jean, assez c’est assez. On ne peut plus endurer des négociations qui sont toujours en défaveur des gens de chez nous. »

Le Bloc était le seul parti fédéral qui n’avait pas encore présenté de candidat à l’élection rendue nécessaire par le départ à la retraite du député conservateur Denis Lebel. Outre Marc Maltais, les autres candidats qui lorgnent le siège de député de Lac-Saint-Jean sont Richard Hébert (PLC), Rémy Leclerc (PCC) et Gisèle Dallaire (NPD).