/news/politics
Navigation

«Méfions-nous de Philippe Couillard»

Normandeau invite ses auditeurs à voter pour la CAQ

L’ex-ministre libérale Nathalie Normandeau a invité ses auditeurs mardi dernier à voter pour… la CAQ.
Photo d'archives, Pierre-Paul Biron L’ex-ministre libérale Nathalie Normandeau a invité ses auditeurs mardi dernier à voter pour… la CAQ.

Coup d'oeil sur cet article

L’ex-ministre libérale Nathalie Normandeau invite ses auditeurs à voter pour... la CAQ.

« Méfions-nous de Philippe Couillard et de son gouvernement, c’est du grand n’importe quoi, a-t-elle lancé en ondes mardi dernier. Vivement un autre gouvernement à Québec ! Moi, j’ai envie de vous dire : vivement un gouvernement caquiste à l’Assemblée nationale, ça presse ! »

Désormais animatrice sur les ondes de la station BLVD FM, à Québec, l’ex-ministre du gouvernement Charest venait de terminer une entrevue avec le chroniqueur Mathieu Bock-Côté sur les positions idéologiques du premier ministre Philippe Couillard.

Discrimination systémique

Au cours de la conversation, celle qui a côtoyé Philippe Couillard au Conseil des ministres dans le gouvernement Charest a affirmé qu’il est un homme « très inquiétant » qui « regarde les Québécois de haut », en plus de s’ériger en « donneur de leçons ».

Dans son envolée, Nathalie Normandeau a également dénoncé la volonté du gouvernement Couillard de mettre sur pied une consultation sur la discrimination systémique et le racisme, un problème qui n’existe pas, selon elle. « Personne n’y croit », a-t-elle lancé.

« Il y a une affaire qui ne me rentre pas dans la tête, c’est cette fameuse commission [sic] sur le racisme systémique : Philippe Couillard qui tente de nous faire croire, nous Québécois, qu’on est racistes, qu’on est xénophobes », dit-elle.

Immigration

Selon elle, le premier ministre ne comprend pas que les Québécois veulent être « maîtres chez nous ».

« Les immigrants choisissent le Québec comme terre d’accueil, parfait, mais les immigrants doivent s’intégrer au Québec, doivent se conformer à nos valeurs d’égalité homme-femme », a-t-elle ajouté.

Nathalie Normandeau n’a pas souhaité accorder d’entrevue au Journal jeudi.

 
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.