/news/politics
Navigation

[VIDÉO] Péquistes et libéraux dénoncent une pub de François Legault

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault
Capture d'écran, vidéo Facebook Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault

Coup d'oeil sur cet article

Péquistes et libéraux dénoncent fermement la plus récente publicité vidéo de François Legault, dont la diffusion est payée par les contribuables.

Après avoir laissé entendre que la publicité serait payée par l'Assemblée nationale puisqu'on y retrouve son logo, la Coalition avenir Québec a précisé que seule «la production» de cette vidéo sera payée par le parti.

Les frais de «diffusion» sur les réseaux sociaux, quelques centaines de dollars, seront toutefois remboursés par l’Assemblée nationale.

«Inacceptable»

Les adversaires de M. Legault n’ont pas tardé à réagir. «C’est inacceptable», a déploré le whip en chef du gouvernement, Stéphane Billette, qui y voit une entorse aux règles établies.

Une telle publicité, selon lui, ne peut pas être payée en partie par le parti, puis en partie par l’Assemblée nationale. «C’est noir ou c’est blanc, a dit le député libéral de Huntingdon. [...] Les règles sont claires, tu ne peux pas faire de partisanerie avec [...] le logo de l’Assemblée nationale.»

Le leader parlementaire de l’opposition officielle, Pascal Bérubé, demande à ce que des vérifications soient effectuées.

«François Legault, ça va faire 20 ans qu’il est en politique l’année prochaine, alors est-ce qu’on vraiment besoin de le connaître davantage», a soulevé le député péquiste de Matane-Matapédia.

M. Bérubé a aussi constaté que la vidéo en question se retrouve directement sur la page YouTube de la CAQ. «Pour une formation politique qui met en gros, sur ses affiches, le mot "intègre", [...] c’est une autre gaffe», a dit M. Bérubé.

«Ce n’est pas la première fois qu’on le fait, s’est défendu M. Legault, lorsque questionné à ce sujet lors d’un point de presse dans Louis-Hébert. C’est permis, c’est légal. On a le droit à même le budget qu’on a à l’Assemblée nationale de diffuser ce genre de publicité. On parle d’un coût de diffusion de 500 $. Je trouve que les libéraux ont du culot d’aller nous parler de publicité alors qu’ils ont investi des millions de dollars qu’on peut voir à tous les soirs si on regarde la télévision, qui dans le fond sont des fonds qui viennent du gouvernement, pour vanter leurs mérites avec un thème qui ressemble étrangement à celui du Parti libéral du Québec.»

«Aimer les Québécois»

Dans cette vidéo d’une durée d’une minute diffusée sur les réseaux sociaux, le chef caquiste fait valoir que «la première qualité d’un premier ministre, c’est d’aimer les Québécois».

Il se défend ensuite d’être «populiste» lorsqu’il réclame de remettre plus «d’argent dans le portefeuille des familles».

«J’ai des amis qui ne sont pas riches et qui me disent: "je travaille fort et à la fin du mois, j’ai de la misère à payer tous mes comptes"», raconte M. Legault devant la caméra.

Jamais on ne retrouve de mention de la CAQ dans la vidéo. Seul le logo de l’Assemblée nationale apparaît à côté du nom de M. Legault, qui y est présenté comme «député de L’Assomption et chef du deuxième groupe d’opposition officielle».

À la fin de la capsule apparaît le slogan «François Legault, un homme, une vision» sur un fond d’écran d’un bleu pâle similaire à celui du logo de son parti.

«J’ai [...] décidé de vous parler des expériences que j’ai vécues et de vous raconter d’où je viens. Je veux aussi partager avec vous la vision que j’ai de l’avenir du Québec», explique M. Legault sur sa page Facebook. «J’ai l’intention de mettre en ligne quelques vidéos par semaine», annonce-t-il.