/news/society
Navigation

Ottawa dépense plus de 110 000 $ pour refuser des soins coûtant 6 000 $

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement fédéral a dépensé plus de 110 000 $ dans une bataille juridique l’opposant à une adolescente autochtone de l’Alberta à qui il refuse de rembourser un traitement orthodontique de 6000 $.

C’est ce qu’a rapporté vendredi le réseau CBC News. Ironiquement, deux jours plus tôt, la ministre des Services aux Autochtones et ancienne ministre de la Santé, Jane Philpott, avait dénoncé dans un discours public livré à Ottawa les discriminations auxquelles faisaient souvent face les populations autochtones dans le système de santé.

Ottawa fait face à de nombreuses critiques dans cette affaire. Principalement, on lui reproche d’utiliser les deniers publics pour tenter de se soustraire à ses responsabilités.

Âgée de 16 ans, l’Albertaine Josey Willier souffrait d’un problème dentaire qui lui causait des douleurs chroniques depuis plusieurs années. Le dentiste qui lui a recommandé un traitement orthodontique estimait que le problème ne pouvait qu’empirer au cours des prochaines années et pouvait même nécessiter une intervention chirurgicale.

Devant les souffrances de sa fille, la mère a payé de sa poche pour ce traitement.

Comme le coût du traitement n’était pas couvert par l’assurance de santé provinciale, la mère s’est tournée vers le programme canadien d’assurance maladie consacré aux Premières nations et aux Inuits.

Bien que Josey Willier souffrait de maux de tête et prenait une médication quotidienne en raison de ses problèmes dentaires, des fonctionnaires du département de la Santé ont jugé que sa situation n’était pas assez sérieuse pour recommander un traitement orthodontique. Par conséquent, sa demande de remboursement a été rejetée.

Déboutée en cour fédérale, la mère de la jeune fille a porté la cause en Cour d’appel fédérale. Mais Ottawa ne semble pas vouloir revenir sur sa position.

L’avocate torontoise Sarah Clarke a choisi de la représenter sans frais Josey Willier. De janvier 2016 à avril 2017, le gouvernement fédéral a dépensé 110 336 $ en frais judiciaires dans cette affaire.