/news/currentevents
Navigation

Encore accusé de leurre sur une mineure

David Rossy, <i>détenu</i>
Photo Agence QMI David Rossy, détenu

Coup d'oeil sur cet article

Déjà condamné pour avoir forcé des adolescentes à se dévêtir devant leur webcam, un membre de la famille ayant fondé les magasins Rossy vient d’être arrêté de nouveau pour des infractions semblables.

David Rossy, 30 ans, a comparu jeudi après-midi au palais de justice de Montréal, par l’entremise de la vidéoconférence.

Le jeune héritier de la famille Rossy a été arrêté mercredi par la police de Montréal.

Il fait face à neuf chefs de leurre, accès et possession de pornographie juvénile, incitation à des attouchements à l’endroit d’une mineure, extorsion et non-respect d’engagement.

Réseaux sociaux

Cette fois, il aurait fait des avances à une adolescente de 15 ans par le biais des réseaux sociaux, selon nos informations.

Rossy aurait sollicité une rencontre avec l’adolescente à plusieurs reprises, sans succès, a appris Le Journal.

La Couronne, représentée par Me Roxane Laporte, s’est opposée à sa remise en liberté en raison de ses antécédents. Il demeurera détenu à la prison de Rivière-des-Prairies pendant la suite des procédures.

Ce n’est pas la première fois que David Rossy fait parler de lui pour les mauvaises raisons.

En 2011, le jeune homme a été condamné à deux ans moins un jour de prison pour leurre, extorsion et production de pornographie juvénile.

À l’époque, il avait incité trois adolescentes de 13, 15 et 16 ans à commettre des gestes sexuels devant leur webcam. Il enregistrait les images et menaçait de les diffuser sur internet si les jeunes filles refusaient de continuer à faire des danses érotiques pour lui.

La juge Louise Boudreau lui avait aussi interdit d’utiliser un ordinateur pour communiquer avec un mineur pour une période de 10 ans.

« Erreur de jeunesse »

Son avocat d’alors, Manlio Del Negro, aujourd’hui juge à la Cour du Québec, avait plaidé qu’il s’agissait alors d’une « erreur de jeunesse » liée à son « manque de maturité ».

« Je ne referais jamais ce que j’ai fait. Je tiens à m’excuser devant ma famille et devant Dieu », avait déclaré l’accusé lorsqu’il a été condamné en 2011.

David Rossy a également été arrêté pour une fraude en Ontario en 2014.

— Avec Michaël Nguyen