/news/currentevents
Navigation

À la défense d’un présumé jeune chauffard de 15 ans

Des proches des victimes d’un accident mortel n’en veulent pas au conducteur

Antoine Morrissette-Boucher, Mathieu Durand et Philippe Bernard sont attristés d’avoir perdu un ami qu’ils connaissaient depuis toujours alors qu’un adolescent de 15 ans aurait conduit le week-end dernier une voiture sans permis.
Photo collaboration spéciale, Geneviève Quessy Antoine Morrissette-Boucher, Mathieu Durand et Philippe Bernard sont attristés d’avoir perdu un ami qu’ils connaissaient depuis toujours alors qu’un adolescent de 15 ans aurait conduit le week-end dernier une voiture sans permis.

Coup d'oeil sur cet article

LAVALTRIE | Des jeunes et la mère d’une des victimes de la tragédie qui a fait deux morts et deux blessés graves défendent l’ado de 15 ans qui aurait pris le volant sans permis avec une voiture empruntée avant de perdre le contrôle dans une courbe.

Antoine Morrissette-Boucher, Mathieu Durand et Philippe Bernard, tous âgés de 16 ans, sont tristes de voir les gens condamner le jeune conducteur sur les réseaux sociaux et ils se portent à sa défense.

« Le seul qui avait son permis n’était pas en état de conduire, ni aucun des autres passagers. Il a essayé de bien faire », explique Philippe Bernard.

« Nous, on le connaît, on sait que c’est un bon gars et ça nous rend tristes de savoir qu’il va avoir ça sur la conscience toute sa vie. En plus, il a vu ses amis mourir, il faut se mettre à sa place », dit Antoine Morrissette-Boucher, qui affirme que tous les jeunes de Lavaltrie sont sous le choc.

Immédiatement après le drame, l’adolescent de 15 ans qui conduisait la voiture a appelé son meilleur ami et lui a tout raconté.

« S’il conduisait, c’est parce que les autres n’étaient pas en état de le faire. C’est par ce hasard-là qu’il s’est retrouvé à conduire », a dit celui qui a demandé l’anonymat.

Il ne s’agissait pas de la première fois que ce groupe d’amis partait avec une voiture en pleine nuit.

« C’est un trip de gang. La semaine d’avant, on a fait la même chose et c’était moi au volant. Alors ça aurait aussi bien pu être moi qui conduisais la voiture ce soir-là et qui aurais la mort de mes chums sur la conscience toute ma vie », a dit le meilleur ami du chauffard.

Accusations

L’automobiliste de 15 ans devrait être accusé de conduite dangereuse causant la mort et négligence criminelle causant la mort. Sa comparution est prévue le 22 novembre.

Vers 2 h dans la nuit de lundi, cinq ados qui prenaient place dans une Volkswagen ont fait une violente sortie de route sur le boulevard de la Base-de-Roc à Joliette. Il semble que l’automobile, conduite par un jeune sans permis, avait été subtilisée à la mère d’un des cinq garçons.

Une vidéo montrant le conducteur au volant de cette même voiture, une semaine avant le drame confirme que ce n’était pas la première fois que les jeunes agissaient ainsi.

La mère de l’adolescent de 16 ans qui est dans le coma a déclaré à TVA Nouvelles ne pas en vouloir au chauffard et a dit que son propre fils aurait pu être au volant.

Bouleversés

Antoine Morrissette-Boucher, Mathieu Durand et Philippe Bernard sont bouleversés puisqu’un de leurs amis proches de 17 ans est décédé dans l’accident.

« C’était un gars toujours souriant, que tout le monde connaissait. Pourquoi c’est arrivé à lui ? On n’arrive pas à le croire. Même son frère est allé voir dans son lit le lendemain matin pour être sûr qu’il n’était pas là... On est tous sous le choc. »

La cousine de 17 ans de l’un des blessés actuellement dans le coma et qui désire garder l’anonymat souhaite que les jeunes prennent conscience des dangers de la route.

« Ils ne cherchaient qu’à s’amuser, puis d’une seconde à l’autre, ça s’est transformé en cauchemar, et maintenant plusieurs personnes sont dans la peine. Une auto, ce n’est pas un jouet, c’est ta vie et celle des autres que tu as entre tes mains, chaque fois que tu conduis. »