/news/currentevents
Navigation

Restaurateurs de Québec arnaqués: la dame soupçonnée de vol identifiée

Le Service de police de la Ville de Québec confirme avoir identifié la dame et qu’une enquête est actuellement en cours la concernant. Le SPVQ invite tous les commerçants qui auraient été victimes de le contacter, en composant le 418 641-AGIR.
Photo courtoisie Le Service de police de la Ville de Québec confirme avoir identifié la dame et qu’une enquête est actuellement en cours la concernant. Le SPVQ invite tous les commerçants qui auraient été victimes de le contacter, en composant le 418 641-AGIR.

Coup d'oeil sur cet article

La femme soupçonnée d’être à l’origine d’au moins 120 vols dans différents restaurants de la région fait l’objet d’une enquête, confirme le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ).

 

« Elle a été identifiée. Une enquête est en cours la concernant », a indiqué la porte-parole du SPVQ, Cindy Paré. Au moment d’écrire ces lignes, il était impossible de savoir si elle avait été localisée par les policiers.

Jusqu’à maintenant, une seule plainte a été reçue par les enquêteurs du SPVQ concernant les actions de cette dame. Le Service de police recommande aux restaurateurs qui auraient été victimes de le contacter en composant le 418 641-AGIR. « C’est important qu’ils nous contactent pour qu’on puisse relier les dossiers entre eux », indique Mme Paré.

Les restaurateurs se multiplient

D’autres dossiers devraient s’ajouter mercredi, alors que le propriétaire du restaurant La Galette Libanaise, qui s’est récemment fait arnaquer, affirme avoir envoyé un formulaire de plainte à au moins 120 restaurateurs qui l’ont contacté depuis lundi. « Ça n’arrête pas, j’en reçois toute la journée, je suis sûrement rendu à 130. Je l’envoie [le formulaire] systématiquement à tout le monde », mentionne Tony Tannous, qui doit rencontrer les enquêteurs du SPVQ en matinée, mercredi.

Toujours la même histoire

La dame qui se serait rendue notamment à Granby, Victoriaville, Thetford Mines et en Beauce au cours des dernières semaines se serait présentée dans plusieurs restaurants de Québec et Lévis au cours des derniers jours.

Elle aurait prétendu s’être étouffée avec un morceau de pellicule de plastique, dissimulé dans la nourriture. Selon les témoignages recueillis par Le Journal, elle aurait affirmé aux employés qu’elle était au volant lorsqu’elle a ingéré ladite pellicule et qu’elle aurait perdu la maîtrise de son véhicule. Dans certains cas, elle aurait même indiqué que des policiers de la Sûreté du Québec qui passaient par là ont été forcés d’effectuer des manœuvres de réanimation pour lui faire cracher le plastique. Sans facture à l’appui, elle aurait tout de même réussi à obtenir des remboursements de plusieurs centaines de dollars, en menaçant de salir la réputation des établissements sur les réseaux sociaux.