/news/politics
Navigation

Labeaume veut un centre d’interprétation en archéologie

Régis Labeaume
PHOTO DIDIER DEBUSSCHERE Régis Labeaume

Coup d'oeil sur cet article

Régis Labeaume veut dépoussiérer les collections d’artéfacts qui dorment dans les entrepôts de plusieurs institutions de la ville pour les rassembler dans un même endroit du Vieux-Québec qui serait ouvert au public.

Les pièces appartenant à la Ville de Québec, mais aussi à l’Université Laval, au Collège François-de-Laval, au fédéral et au provincial prendraient la direction du pavillon Camille-Roy du Séminaire de Québec dans un endroit ouvert au public.

Le maire sortant a révélé que ce projet était dans ses cartons depuis 2015. La Ville, a-t-il expliqué, doit de toute façon déménager ses artéfacts qui se trouvent présentement dans un entrepôt du gouvernement du Québec. «Tant qu’à investir, mieux vaut investir dans un lieu de valorisation pour faire bénéficier de notre investissement à tout le monde», a-t-il dit, vendredi.

«On paie tous pour entreposer ça, on paie tous, mais le public n’a pas accès, alors moi, je suis convaincu que c’est un atout économique et touristique évident», a affirmé M. Labeaume.

Le projet, évalué à 10 millions de dollars, nécessitera l’accord du gouvernement fédéral qui souhaite plutôt transférer tous les articles qu’il possède dans un nouveau centre à Gatineau. Son aide financière serait également la bienvenue, a mentionné Labeaume, qui met pour sa part 1,5 million de dollars sur la table.

«Si on a le go, on en aurait pour à peu près trois ans pour faire les mises à niveau nécessaires [au Séminaire de Québec]. Si tout va bien, on espère régler ça dans le prochain mandat», a prédit le maire sortant.