/entertainment
Navigation

Des importations de moins en moins privées

Coup d'oeil sur cet article

Il y a 10 ou 15 ans, quand on parlait de vins d’importation privée, on pensait tout de suite que cette manière d’acheter des bouteilles était réservée aux professionnels de l’industrie ou qu’il fallait absolument acheter une caisse de 12 bouteilles ou même plus. On est en 2017, les amis, il faut se mettre à jour !

Acheter et vendre du vin par le biais de l’importation privée en tant que restaurateur, c’est offrir à sa clientèle des produits plus rares, issus de petits lots d’embouteillage, de plus petits producteurs (de vignerons jardiniers et non des multinationales), mais c’est aussi avoir la chance de goûter à de nombreux vins nature (sans ajout de sulfites) ou même des cuvées élaborées par des producteurs œuvrant en culture biologique ou en biodynamie.

Il faut savoir que la plupart des vignerons qui élaborent du vin à petite échelle n’ont pas les reins assez solides pour fournir en bonne quantité la demande de la SAQ et ils se tournent souvent vers les agences qui importent pour le privé.

C’est pour tout le monde !

L’importation privée, c’est désormais pour tout le monde et c’est également une excellente façon de mettre la main sur LA petite perle rare qui titillera vos papilles !

Alors non, ce n’est pas seulement réservé aux sommeliers, aux restaurateurs, aux journalistes ou aux chroniqueurs. Le grand public y a accès plus que jamais ! Et c’est fini le temps où vous deviez acheter seulement à la caisse de 12 bouteilles dans les événements. De nombreuses agences vendent en caisse de six, en paquet de trois et même à l’unité. Vous commandez directement le vin après y avoir goûté dans un salon et moins de deux ou trois semaines plus tard, il vous sera livré, c’est génial !

Une invitation à ne pas manquer

D’ailleurs, si vous désirez avoir accès à plus de 2000 produits qui ne se trouvent pas sur les tablettes de la SAQ, tout en ayant la chance de rencontrer près de 200 artisans vignerons, rendez vous à la 10e édition du Salon des vins d’importation privée organisée par le RASPIPAV.

L’événement se déroule du 28 au 30 octobre au Marché Bonsecours à Montréal, et le mardi 31 octobre à l’Espace Dalhousie à Québec. Tous les détails se retrouvent sur le raspipav.com.

Vin de la semaine

 

  • Maury 2013
  • Vintage – Mas Amiel
  • Languedoc-Roussillon – France
  • Code : 733808
  • Prix : 21,05 $ (375 ml)
  • Servir à 12-13 degrés Celsius

Idéal avec des desserts chocolatés, tels un brownie ou un gâteau Tiramisu.

Vous prévoyez cacher quelques bonbons et autres sucreries chocolatées que les gamins récolteront à l’Halloween pour éviter les « rush » de sucre en plein début de semaine ? Une fois qu’ils seront au dodo, tirez le bouchon de ce délicieux, riche, envoûtant et onctueux flacon de vin du sud de la France. Il aura parfaitement sa place, servi en tête à tête avec 2-3 petites sucreries de la « cueillette » de vos enfants. Cette demi-bouteille en format amoureux de 375 ml devrait vous permettre de fort bien terminer la soirée.