/news
Navigation

Les sourires illuminent le Bora Parc

La Fête tropicale de la Fondation Maurice Tanguay a réuni près de 2200 personnes

Ci-dessus, Maurice Tanguay (au centre) et son fils Jacques (en haut, à droite) posent en compagnie de participants, mascottes et personnages.  À gauche, du plaisir dans les glissades d’eau !
Photo Annie T.Roussel Ci-dessus, Maurice Tanguay (au centre) et son fils Jacques (en haut, à droite) posent en compagnie de participants, mascottes et personnages. À gauche, du plaisir dans les glissades d’eau !

Coup d'oeil sur cet article

Propulsé par 1200 enfants, le party a levé dimanche au Bora Parc Valcartier !

La fête de Noël de la Fondation Maurice Tanguay s’est déroulée pour la première fois dans une ambiance tropicale.

La famille de Karine Bilodeau et de son conjoint Nereo profitait à plein de l’activité. « C’est cool ! L’eau est parfaite », a lancé Selena, l’aînée de la famille originaire de Saint-Étienne.

« On était content lorsque l’on a reçu l’invitation. C’est vraiment super. Lucia nous en parlait tous les jours, elle avait hâte », a ajouté Mme Bilodeau au sujet de la plus jeune de ses filles.

« On a été surpris que ça se déroule ici. La présence de M. Tanguay (Maurice) à l’entrée c’était le fun. C’est une belle organisation et les enfants aiment bien ça », a raconté Steve Labrie, de Québec, qui participait à l’activité avec sa conjointe Geneviève Taylor et leurs enfants.

« Les enfants ont l’occasion d’oublier un peu leur maladie. C’est un petit bonheur pour eux qui ont déjà plein de défis à vivre », a dit Mme Taylor en pensant à sa fille Viviane, qui a appris qu’elle souffrait du diabète il y a un peu plus d’un an.

Pas la dernière

L’activité a regroupé 2200 personnes, incluant 1200 enfants, dont la moitié ayant un handicap.

« C’est l’espace idéal, on se croirait en Floride. Les gens n’ont pas besoin de parler, on voit qu’ils apprécient avec leur sourire », a lancé Jacques Tanguay, président de la Fondation qui porte le nom de son père. Il voudrait même que la fête se répète au même endroit.

Marc-André Mouton, directeur principal de l’exploitation du Village Vacances Valcartier, a indiqué que le fondateur du parc récréatif, Guy Drouin, avait entamé les discussions avec la Fondation avant son décès subit en novembre dernier. « De voir les enfants avec ces sourires et de voir les yeux briller de tous ces gens, c’est ce que M. Drouin voulait. »