/news
Navigation

Les sourires illuminent le Bora Parc

La Fête tropicale de la Fondation Maurice Tanguay a réuni près de 2200 personnes

Ci-dessus, Maurice Tanguay (au centre) et son fils Jacques (en haut, à droite) posent en compagnie de participants, mascottes et personnages.  À gauche, du plaisir dans les glissades d’eau !
Photo Annie T.Roussel Ci-dessus, Maurice Tanguay (au centre) et son fils Jacques (en haut, à droite) posent en compagnie de participants, mascottes et personnages. À gauche, du plaisir dans les glissades d’eau !

Coup d'oeil sur cet article

Propulsé par 1200 enfants, le party a levé dimanche au Bora Parc Valcartier !

La fête de Noël de la Fondation Maurice Tanguay s’est déroulée pour la première fois dans une ambiance tropicale.

La famille de Karine Bilodeau et de son conjoint Nereo profitait à plein de l’activité. « C’est cool ! L’eau est parfaite », a lancé Selena, l’aînée de la famille originaire de Saint-Étienne.

« On était content lorsque l’on a reçu l’invitation. C’est vraiment super. Lucia nous en parlait tous les jours, elle avait hâte », a ajouté Mme Bilodeau au sujet de la plus jeune de ses filles.

« On a été surpris que ça se déroule ici. La présence de M. Tanguay (Maurice) à l’entrée c’était le fun. C’est une belle organisation et les enfants aiment bien ça », a raconté Steve Labrie, de Québec, qui participait à l’activité avec sa conjointe Geneviève Taylor et leurs enfants.

« Les enfants ont l’occasion d’oublier un peu leur maladie. C’est un petit bonheur pour eux qui ont déjà plein de défis à vivre », a dit Mme Taylor en pensant à sa fille Viviane, qui a appris qu’elle souffrait du diabète il y a un peu plus d’un an.

Pas la dernière

L’activité a regroupé 2200 personnes, incluant 1200 enfants, dont la moitié ayant un handicap.

« C’est l’espace idéal, on se croirait en Floride. Les gens n’ont pas besoin de parler, on voit qu’ils apprécient avec leur sourire », a lancé Jacques Tanguay, président de la Fondation qui porte le nom de son père. Il voudrait même que la fête se répète au même endroit.

Marc-André Mouton, directeur principal de l’exploitation du Village Vacances Valcartier, a indiqué que le fondateur du parc récréatif, Guy Drouin, avait entamé les discussions avec la Fondation avant son décès subit en novembre dernier. « De voir les enfants avec ces sourires et de voir les yeux briller de tous ces gens, c’est ce que M. Drouin voulait. »

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.