/news/provincial
Navigation

Anne Guérette perd la mairie de Québec, mais survit

La chef de Démocratie Québec va réfléchir à son avenir dans les prochains jours

Battue à la mairie de Québec, Anne Guérette pourra encore siéger comme conseillère du district de Cap-aux-Diamants.
PHOTO ANNIE T. ROUSSEL Battue à la mairie de Québec, Anne Guérette pourra encore siéger comme conseillère du district de Cap-aux-Diamants.

Coup d'oeil sur cet article

Anne Guérette a perdu son pari. La candidate à la mairie de Québec a subi une cuisante défaite et termine bonne dernière. Son colistier a toutefois été élu dans le district de Cap-aux-Diamants, ce qui lui permettrait de toujours siéger comme conseillère.

C’est une Anne Guérette souriante qui s’est adressée à ses partisans, dimanche soir, au rassemblement de Démocratie Québec, et ce, malgré la difficile défaite.

« Ce n’est pas le résultat escompté », a affirmé la candidate, qui a récolté seulement 14,6 % des voix. « La démocratie a parlé », a-t-elle dit, félicitant ses adversaires.

Cependant, son colistier dans Cap-aux-Diamants, Jean Rousseau, a été élu in extremis dans Cap-aux-Diamants à la suite d’une lutte serrée.

Battue à la mairie de Québec, Anne Guérette pourra encore siéger comme conseillère du district de Cap-aux-Diamants.
Photo Annie T. Roussel

Durant toute la soirée, la bataille a été chaude dans le district, alors que Jean Rousseau a dû attendre jusqu’à 21 h 30 avant de prendre l’avance par quelques voix.

« Je veux féliciter les citoyens du district de Cap-aux-Diamants. Ils sont extraordinaires. Depuis 2007, ils nous font confiance, envers et contre tous et malgré l’adversité », a mentionné l’architecte de carrière. Elle en a profité pour féliciter M. Rousseau, avec qui elle compte s’asseoir rapidement. Siégera-t-elle ? Mme Guérette n’a pas encore pris sa décision. Elle soutient avoir la légitimité de rester.

Pire qu’en 2013

Elle a fait pire que son prédécesseur, David Lemelin, alors que ce denier avait récolté 24 % du suffrage en 2013. Cette année-là, Mme Guérette avait été réélue dans le district de Cap-aux-Diamants avec 55 % des voix. Démocratie Québec avait également fait élire deux autres conseillers d’opposition à l’hôtel de ville, soit Paul Shoiry et Yvon Bussières. Aujourd’hui, seul M. Bussières a été réélu, mais à titre de conseiller indépendant.

Cette fois, Démocratie Québec est passé à deux doigts d’être rayé de la carte.

« On va se donner un peu de temps pour réfléchir. On va laisser retomber la poussière, il n’y a rien qui presse. J’ai jusqu’à l’assermentation pour prendre ma décision », a affirmé Anne Guérette.

Difficile soirée

Anne Guérette et ses candidats n’ont pas réussi à se forger une place solide chez l’électorat de Québec, perdant même des districts qui leur appartenaient.

Les visages étaient longs à la soirée électorale de Démocratie Québec. Lorsque les premiers résultats ont été dévoilés, un lourd silence régnait dans la salle qu’avait réservée le parti à l’Hôtel Québec.

Les propositions du parti comme étaler le paiement des taxes sur 12 mois et construire un tramway n’ont pas rallié les citoyens de la capitale.