/entertainment/music
Navigation

Offenbach lancera un nouvel album en mars

La formation existe avec John McGale aux commandes

John McGale
Photo courtoisie Le guitariste John McGale

Coup d'oeil sur cet article

Trente trois ans après la sortie de Rockorama, Offenbach lancera en mars un nouvel album de chansons originales.

Offenbach n’est pas mort. La formation québécoise, avec le guitariste John McGale aux commandes, proposera de la nouvelle musique et se lancera, par la suite, dans une tournée qui pourrait aller jusqu’à une quarantaine de spectacles.

La légendaire formation est toujours active, mais sous une tout autre forme, depuis quatre ans, avec le chanteur Ghislain Robidas, le bassiste Domenic Romanelli, le claviériste Éric Sauvé, le batteur Michel Landry et John McGale, qui est devenu membre d’Offenbach en 1978.

L’idée de s’attaquer à de nouvelles chansons et à un nouvel album a été lancée, il y a quelques années, par le guitariste Johnny Gravel, alors qu’il faisait toujours partie du groupe.

« Il m’a dit qu’il était tanné de jouer Câline de blues, que ça faisait tout prêt de 50 ans qu’il jouait cette pièce et il souhaitait que l’on travaille sur de nouvelles chansons », a indiqué John McGale, lors d’un entretien.

Les deux musiciens ont commencé à écrire du nouveau matériel et Johnny Gravel a été victime d’un accident vasculaire cérébral en 2012.

« Il a été incapable de jouer de la guitare durant quelques années. Il avait un problème de coordination entre des deux mains », expliqué le guitariste qui s’amène, demain, à la salle Jean-Paul Tardif, à Québec, avec le Offenbach 2017.

Le travail d’écriture s’est poursuivi sans Johnny Gravel et la formation s’est retrouvée avec du matériel qui correspond au son d’Offenbach.

« C’était un rêve pour moi de continuer d’écrire des chansons dans le style d’Offenbach, avec la même énergie et la même passion. Ça sonne comme Offenbach, mais un peu plus moderne. Ça ne sonne pas comme un disque des années 80. Ça sonne 2018 », a laissé tomber le guitariste originaire de l’Ontario.

La même énergie

Propriétaire de la marque « Offenbach », John McGale précise que les nouvelles pièces étaient assez fortes pour que tout le monde embarque.

« On retrouve la même énergie que dans le temps de Gerry et de la vieille gang. J’écris des chansons dans le même style. Il n’y a aucun groupe au Québec qui fait ça. C’est pour les gens qui désirent entendre du bon vieux rock », a-t-il ajouté.

Concernant la validité de cette opération, avec un seul membre à bord de la formation, le guitariste précise qu’il a été, durant les neuf dernières années du groupe, le compositeur principal d’Offenbach.

« L’album est sur le point d’être complété. Il manque encore quelques textes pour certaines chansons. Pat Martel, l’ancien batteur d’Offenbach, a écrit deux textes et Ghislain Robidas, le chanteur, nous a fait une surprise avec de très bons textes », a précisé John McGale.

La formation qui donne une dizaine de concerts par année interprètera demain, à la salle Jean-Paul Tardif, du collège Saint-Charles-Garnier, l’album Traversion dans l’ordre et dans son intégralité et, bien sûr, les pièces phares du groupe.

John McGale explique que l’actuel Offenbach est souvent perçu comme étant un groupe hommage. Ce qu’il n’est pas.

« On espère que la sortie de ce nouvel album va rétablir les choses. Les gens vont comprendre pourquoi l’on s’appelle toujours Offenbach. Il est certain que ce ne sont plus les mêmes musiciens et c’est un peu normal après toutes ces années. Nous sommes le nouveau Offenbach », a-t-il fait savoir.