/opinion/blogs/columnists
Navigation

Pas de quoi sauter en l’air!

Coup d'oeil sur cet article

La Ligue nationale de hockey aura attendu moins de deux semaines avant la tenue de l’événement pour dévoiler le programme d’activités qu’elle présentera à Montréal dans le cadre des célébrations de son centenaire.

On comprend qu’elle ait attendu le plus longtemps possible quand on consulte l’horaire. Ce n’est pas la mer à boire !

C’est gênant pour Montréal et le Canadien, qui a été fondé avant même la naissance de la LNH, en 1917. Le public n’aura pas grand-chose à se mettre sous la dent.

Répétition

Pour la première fois depuis des lunes, une réunion des directeurs généraux se tiendra en ville, en l’occurrence à l’édifice Le Windsor où la LNH a vu le jour.

L’assemblée sera suivie du dévoilement d’une plaque commémorative présentée par le gouvernement du Canada. Or, la LNH avait fait la même chose en 1993, peu après l’entrée en fonction de Gary Bettman. J’y étais !

Plus tard dans la journée, le commissaire de la LNH prendra part à un dîner-causerie de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain en compagnie de Geoff Molson et de six membres du Panthéon du hockey ayant porté les couleurs des six équipes originales du circuit, à savoir Yvan Cournoyer (Canadien), Dave Keon (Toronto), Raymond Bourque (Boston), Rod Gilbert (New York), Frank Mahovlich (Detroit) et Denis Savard (Chicago).

Et pour le grand public ?

Qu’a-t-on prévu pour le grand public ?

Une exposition des peintures des 100 plus grands joueurs de l’histoire de la LNH à la gare Windsor durant la fin de semaine des 18 et 19 novembre, et un hommage mobile appelé l’aréna du Centenaire qui se tiendra à l’extérieur du Centre Bell au même moment.

Pas de quoi sauter en l’air, comme vous le voyez !

Un match en plein air aurait été grandement apprécié. On a beau dire que les stades Molson et Saputo ne sont pas assez grands, il y aurait sûrement un moyen de tenir un tel événement à Montréal en utilisant les gradins du Grand Prix de Formule 1, par exemple.

Avec Ottawa qui sera le théâtre d’un match entre les Sénateurs et le Canadien au domicile du Rouge et Noir, le 16 décembre, Montréal sera la seule ville canadienne de la LNH à ne pas avoir présenté un tel événement. Il faut noter, toutefois, qu’un match disputé au BC Place de Vancouver, en 2014, avait été disputé à toit fermé.