/entertainment/radio
Navigation

[AUDIO] André Arthur écorche le ministre Marc Garneau... et les militaires

André Arthur
PHOTO DIDIER DEBUSSCHÈRE André Arthur

Coup d'oeil sur cet article

L’animateur de radio André Arthur en avait long à dire sur le ministre Marc Garneau et sa décision de permettre les lames de 6 cm et moins dans les avions au Canada.

Arthur a tenu ces propos dans son émission, mardi midi, sur les ondes de BLVD 102,1.

Voici 11 citations marquantes.

«Quand Marc Garneau, cet étrange personnage, se levait à la Chambre des communes pour quoi que ce soit, on fredonnait tous en même temps : "Fly me to the moon talidadi." Parce que personne ne le prenait au sérieux, personne! Même les libéraux ne le prenaient pas au sérieux.»

«Marc Garneau, c’est un militaire. Vous savez c’est quoi la plus petite mesure de distance? C’est un millimètre. Vous savez ce que c’est plus petite unité de volume? Un millilitre. Et, la plus petite mesure d’intelligence, c’est un militaire.»

«Un militaire, par définition, c’est quelqu’un qui prend son jugement et qui le laisse au vestiaire quand il rentre au travail le matin pour faire tout ce que les autres disent. Mar Garneau, c’est un militaire... un militaire brillant, mais un militaire quand même. Il était dans la marine je pense.»

«Hier, comme ministre des Transports, il a fait de quoi qu'il n'aurait pas fait si il n’avait pas mis son jugement au vestiaire. Marc Garneau n’est probablement pas un con, mais c’est certainement quelqu’un dont le jugement a été paralysé par sa carrière militaire, par sa tournure militaire, par sa formation militaire, à se faire botter le cul et à faire n’importe quoi. Si tu fais n’importe quoi parce que ç’a été demandé, c’est correct, mais tu fais rien si ça ne t’a pas été demandé, alors tu ne feras pas d’erreur. Ça, c’est la doctrine militaire. Si vous connaissez des militaires, vous savez jusqu’à quel point c’est vrai.»

«Lui, il s’est fait dire par Justin Trudeau que dans la région de Toronto, surtout autour de la ville de Markham, il y a des majorités libérales écrasantes dans le vote asiatique et musulman. Ça vote en bloc parce que les leaders dans les groupes immigrants sont très importants parce que c’est tout ce que les immigrants ont (les leaders). Parfois, ils ne parlent pas anglais, ils ne parlent pas français, ils parlent juste la langue de leur pays d’origine et quand quelqu’un leur dit, que ce soit à la mosquée ou à la salle des Chevaliers de Colomb, si quelqu’un leur dit comment penser, ils vont penser comme ça, comment voter, ils vont voter comme ça.»

«Marc Garneau se fait dire que les sikhs, qui portent des turbans, vont peut-être être tentés de voter NPD aux prochaines élections parce que c’est un sikh avec un turban qui est maintenant chef et que ça, ça pourrait mettre en danger la majorité libérale dans la région de Toronto.»

«Donc, il faut lécher le cul des sikhs! Et, une des façons, c’est de dire que dorénavant, les fonctionnaires fédéraux qui vous font monter dans l’avion ne vont pas vous enlever votre petit couteau que vous vous sentez obligés par votre religion de porter à la ceinture, un kirpan. Vous pouvez l’aiguiser autant que vous voulez, mais s’il a moins de 6 cm, dorénavant, à compter d’aujourd’hui ou de demain, ce sera permis au Canada.»

«Évidemment, ça va être une raison de plus des Américains de nous écœurer quand on entre aux États-Unis parce qu’ils ne savent pas si on ne portera pas maintenant, en plus, un couteau! Parce que, plus c’est différent entre le Canada et les États-Unis, et ça devient de plus en plus différent régulièrement, ça devient de plus en plus difficile de vivre ensemble.»

«Le kirpan, 6 cm, permis dorénavant, mais interdit aux États-Unis. Ça va être un carnage.»

«Et, juste pour les têtes chaudes... Monsieur Butts (Gerald Butts, secrétaire principal de Justin Trudeau) et les autres qui ont forcé Marc Garneau, malgré son bon jugement, à légaliser ça à compter de cette semaine, est-ce que vous avez oublié le 11 septembre? Il y avait 17 ravisseurs et la première chose qu’ils ont faite dans les avions, ils ont égorgé les pilotes et les hôtesses. Et avec quoi? Des X-Actos. Puis une lame d’X-Acto, ça n’a pas 6 cm. Comment peut-on maintenant interdire un X-Acto quand le kirpan est permis?»

«Les prochains terroristes se déguiseront en sikhs et ils auront à la ceinture un kirpan bien aiguisé qui pourra servir à égorger le pilote de l’avion qu’on voudra lancer à quelque part. Ça, tous les Américains vont le voir. Le monde entier va le voir. Tout le monde va savoir qu’au Canada, on est un peu cave.»