/news/society
Navigation

Manifestations à Québec: Martin Coiteux louange le travail des policiers

Manifestations à Québec: Martin Coiteux louange le travail des policiers
Photo Guy Martel

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre de la Sécurité publique Martin Coiteux s'est dit satisfait du travail des policiers ayant eu à intervenir dans les manifestations qui se sont déroulées aujourd’hui à Québec.

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a procédé à plus d’une quarantaine d’arrestations près de la colline parlementaire.

«Les forces de l’ordre font le travail qu’elles doivent faire. Je pense que vous avez bien constaté une chose aujourd’hui : elles sont bien déployées, elles assurent la sécurité des personnes. Elles font un excellent travail et je les félicite», a déclaré le ministre, en marge du congrès du Parti libéral qui se tient au Centre des congrès de Québec, à quelques pas d’où ont eu lieu les manifestations.

Les deux manifestations opposaient d’un côté, les groupes identitaires La Meute et Storm Alliance et, de l’autre, des contre-manifestants antifascistes et antiracistes.

«Peu importe les idées, ce qui est important, c’est de les défendre de manière pacifique et dans le respect des personnes et des lois. S’il y a eu des arrestations, c’est qu’il y a des gens qui n’ont pas manifesté pacifiquement», estime M. Coiteux.

«Les gens qui commettent des gestes illégaux doivent répondre de leurs actes, peu importe de quel côté du spectre politique ils vont se situer», a-t-il précisé.

Pas comparable

Le ministre a lancé des fleurs aux forces de l’ordre, tant le SPVQ que la Sûreté du Québec, qui étaient «coordonnées» et «bien préparées », selon lui.

«Tout groupe qui outrepasse son droit légitime de manifester et qui peut potentiellement commettre des gestes de violence, notamment, il doit y avoir une répression adéquate, mesurée. C’est ce qu’on [a vu] aujourd’hui», a indiqué Martin Coiteux.

Il ne s’est toutefois pas aventuré à comparer la façon dont ont été encadrées les manifestations de samedi et celles du 20 août dernier, où plusieurs débordements avaient été observés.

«Les manifestations n’ont pas toujours exactement les mêmes conséquences chaque fois. Ce qui est certain, c’est que les forces policières étaient bien préparées à faire face à la situation», a insisté le ministre.

Avec la collaboration de Marc-André Gagnon

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.