/entertainment/music
Navigation

Belles voix et airs connus

Première de Noël, une tradition en chanson

Brigitte Boisjoli, Guylaine Tanguay, Ima, Marie Michèle Desrosiers et Laurence 
Jalbert ont offert le premier numéro de groupe avec The Battle Hymn of the 
Republic (Glory Glory Hallelujah) lors de la première du spectacle Noël, 
une tradition en chanson.
Photo Pascal Huot Brigitte Boisjoli, Guylaine Tanguay, Ima, Marie Michèle Desrosiers et Laurence Jalbert ont offert le premier numéro de groupe avec The Battle Hymn of the Republic (Glory Glory Hallelujah) lors de la première du spectacle Noël, une tradition en chanson.

Coup d'oeil sur cet article

De belles voix et des classiques livrés avec des teintes country, gospel et jazz : la première édition du concert Noël, une tradition en chanson a mis la table pour cette période de festivités qui approche à grands pas.

Le froid, un peu de neige et la présence de quelques plaques de glace, il n’y a pas de doute, Noël s’en vient.

Et c’est dans une Salle Albert-Rousseau bien remplie que Brigitte Boisjoli, Paul Daraîche, Marie Michèle Desrosiers, Ima, Laurence Jalbert, Gino Quilico et Guylaine Tanguay ont présenté dimanche après-midi la toute première de ce spectacle qui visitera, d’ici le 23 décembre, 14 villes au Québec. Une prestation qui a été suivie d’un deuxième concert en soirée.

Mis en scène par Joël Legendre, Noël, une tradition en chanson est un spectacle constitué de performances individuelles, de duos et de quelques numéros de groupe qui auraient pu être encore plus nombreux.

Les sept chanteurs, accompagnés par sept musiciens, évoluent dans un superbe décor où l’on retrouve une douzaine de sapins de Noël illuminés.

Les classiques sont tous là et défilent à travers une prestation totalisant deux heures. La première partie du concert est livrée rondement avec une succession de performances individuelles où l’on peut entendre Noël Blanc, La promenade en traîneau, Le sentier de neige, Au royaume du bonhomme hiver, Petit papa Noël et autres.

Plat de résistance

Des interprétations qui collent aux originaux et qui sont parfois teintées de couleurs pop, jazz ou country, sans jamais être dénaturées.

On note, parmi les bons moments, le Hallelujah de Leonard Cohen, repris par Brigitte Boisjoli et Gino Quilico, Sainte Nuit, le Happy Xmas de John Lennon, la chanson à répondre Sur la grande côte, sur laquelle Guylaine Tanguay a solidement fait swinguer le public, et l’Amazing Grace de Laurence Jalbert.

L’interprétation de 23 décembre, par Marie Michèle Desrosiers et Paul Daraîche, au retour de l’entracte, a été légèrement chaotique avec le chanteur country qui chantait les paroles à partir d’un lutrin. C’était la première et cela sera certainement corrigé au fil des représentations.

Livrés coup sur coup, l’Ave Maria de Schubert et le Minuit chrétien se sont avérés être le plat de résistance de ce concert. À ce bel Ave Maria entamé par Laurence Jalbert, Ima – qui attend l’arrivée de la cigogne –, Gino Quilico et Marie Michèle Desrosiers ont ajouté leurs voix.

Accompagné par 18 voix féminines de la Maîtrise des Petits Chanteurs de Québec, Gino Quilico, qui participe à ces concerts, en alternance avec Michaël, a offert l’incontournable Minuit chrétien, livré et accueilli comme il se doit.