/news/provincial
Navigation

Le Maurice Night Club ferme ses portes sur la Grande Allée

La décision de fermer le Maurice Night Club et le Charlotte ne toucherait toutefois pas le restaurant Le Pot de vin, situé dans le même complexe et récemment rénové.
Photo d'archives, Pascal Huot La décision de fermer le Maurice Night Club et le Charlotte ne toucherait toutefois pas le restaurant Le Pot de vin, situé dans le même complexe et récemment rénové.

Coup d'oeil sur cet article

Les temps sont durs pour les tenanciers de bars à Québec, alors que c’est au tour du Maurice Night Club de fermer ses portes sur la Grande Allée après plus de 20 ans d'existence.

Après la fermeture du Beaugarte en mai dernier, c'est maintenant au tour des institutions du Maurice Night Club et du Charlotte d'être rayés de la carte de la vie nocturne de Québec.

Le directeur de l'établissement Carl Denis n'a toutefois pas voulu confirmer la nouvelle au Journal, jeudi. «Je ne ferai aucun commentaire», a-t-il affirmé.

Au moment d’écrire ces lignes, le propriétaire de l'immeuble, Denis Pelletier, était toujours en attente d’une confirmation en ce sens. Il maintient toutefois qu'il reste propriétaire du complexe, évalué à 5,3 M$ par la ville. «Dans les dernières années, la Grande-Allée a perdu un peu, la compétition s’est installée un peu partout», a-t-il commenté.

Selon nos informations, M. Denis aurait tenté d’acheter les locaux occupés par le Maurice et le Charlotte, mais n’en serait pas venu à une entente avec l’actuel propriétaire du complexe.

Employés sous le choc

Le choc était dur à encaisser pour les quelque 20 employés, qui ont été avisés de la fermeture de l’établissement par téléphone, mercredi après-midi.

Selon ce qu'un employé a indiqué au Journal jeudi, aucune soirée de fermeture ne serait au programme pour le moment. Malgré tout, la dernière soirée officielle de l’histoire du Maurice aura été fort achalandée samedi dernier, alors que l’établissement célébrait son 23e anniversaire.

«Je ne m’attendais pas à ce que ce soit la dernière, mais au moins c’était une bonne soirée, on va garder des bons souvenirs. C’est quand même une bien triste nouvelle pour Québec», a indiqué un ancien employé qui y travaillait depuis plus de cinq ans, sous le couvert de l'anonymat.

«Tous les employés sont sous le choc. Nous n’avons aucunement été avertis. Je suis allé chercher mes affaires au bar tout à l’heure et j‘ai fondu en larmes», a raconté un autre employé, qui a aussi préféré ne pas s’identifier. «On avait déjà été avisé que le bateau coulait un peu, mais on pensait qu’on avait remonté», a-t-il poursuivi. On s’affairait d’ailleurs à vider les locaux jeudi lors du passage du Journal devant le complexe.

La nouvelle était aussi difficile pour Philippe Desrosiers, qui a dirigé le Maurice près de 14 ans, avant de faire l’acquisition du bar L'Inox en 2014. «C’est sur que c’est un pincement au cœur. Mais, on ne se le cachera pas, les taxes municipales, c’est très cher. Juste ici, elles ont plus que triplé depuis 2008 et ça, c’est aux frais du locataire», a-t-il indiqué. «On s’en va vers un renouvellement de la Grande-Allé, ça c’est clair», a-t-il poursuivi.

Le restaurant toujours ouvert

La décision ne touche toutefois pas le restaurant Le Pot de vin, situé dans le même complexe et récemment rénové.