/news/currentevents
Navigation

Les 40 ans des Hells sous forte présence policière

Des agents prenaient en note les numéros des plaques d’immatriculation dès leur arrivée à la fête

Des membres de différentes factions des Hells étaient heureux de se retrouver samedi.
Photo Agence Qmi, Joël Lemay Des membres de différentes factions des Hells étaient heureux de se retrouver samedi.

Coup d'oeil sur cet article

La police a tout mis en œuvre samedi pour regarnir ses banques de renseignements sur les motards en organisant même des barrages pour contrôler l’alcool au volant non loin de l’endroit où les Hells Angels fêtaient le 40e anniversaire de la fondation du chapitre de Montréal.

Une centaine de motards ont commencé à arriver au compte-gouttes vers 17 h à la cabane à sucre Handfield de Saint-Marc-sur-Richelieu, en Montérégie, où se tenaient les festivités.

Les retrouvailles ont commencé à l’extérieur de la cabane à sucre Handfield à Saint-Marc-sur-Richelieu.
Photo Agence Qmi, Joël Lemay
Les retrouvailles ont commencé à l’extérieur de la cabane à sucre Handfield à Saint-Marc-sur-Richelieu.

Plusieurs membres de l’organisation criminelle portant leurs « patchs » et provenant de partout au pays se donnaient des accolades dans le stationnement sous le regard des policiers de l’Escouade régionale mixte, qui étaient postés à l’entrée pour prendre en note les plaques d’immatriculation.

Le Journal révélait samedi que la Sûreté du Québec a déclaré la guerre aux Hells Angels, qui se sont montrés de plus en plus visibles durant la dernière année.

Les policiers ont érigé des barrages pour contrôler l’alcool au volant près de la cabane à sucre.
Photo Agence Qmi, Joël Lemay
Les policiers ont érigé des barrages pour contrôler l’alcool au volant près de la cabane à sucre.

Des patrouilleurs étaient d’ailleurs déjà en place depuis 11 h. Selon nos informations, le propriétaire des lieux avait fermé une entrée secondaire pour concentrer l’arrivée des convives à un seul endroit.

Cette soirée devait clore une semaine de festivités pour marquer les 40 ans de la fondation du premier chapitre des Hells Angels au Canada, celui de Montréal.

De l’intérêt pour Cazetta

La présence du fondateur des Rock Machine et maintenant membre en règle du chapitre de Montréal des Hells Angels, Salvatore Cazetta, a attiré l’attention des forces de l’ordre. Les policiers portaient une attention particulière au motard qui a pu profiter de son troisième arrêt des procédures en six ans devant la justice québécoise il y a quelques jours à peine.

Des membres de différentes factions des Hells étaient heureux de se retrouver samedi.
Photo Agence Qmi, Joël Lemay

Des membres des chapitres de l’Île-du-Prince-Édouard et de la Nouvelle-Écosse ont aussi pu être aperçus sur place, ce qui pourrait être une première au Québec. Nos sources se posent d’ailleurs des questions sur les liens de ces chapitres avec les Hells du Québec.

Selon nos informations, cette soirée pourrait être l’occasion pour les Hells Angels de nommer un ou deux nouveaux membres en règle. Les Hells Angels comptent 70 membres officiels à l’échelle du Québec dont 60 sont en liberté.

Membres honorés

Tous les motards présents à la cabane à sucre ont profité de la soirée pour rendre hommage à deux membres fondateurs du premier chapitre du groupe criminalisé, celui de Montréal, soit Michel « Sky » Langlois et Alain « Zappa » Durand.

Plusieurs d’entre eux devaient ensuite coucher dans des hôtels de la région où ils avaient loué des chambres, selon ce qu’il a été possible d’apprendre.

Le motel Le Transit à Mont-Saint-Hilaire a confirmé samedi avoir reçu plusieurs réservations pour le groupe et pour des policiers de la Sûreté du Québec.

Des membres de différentes factions des Hells étaient heureux de se retrouver samedi.
Photo Agence Qmi, Joël Lemay

L’hôtel le Montagnard a reçu quant à lui une réservation de sept chambres de deux lits. Selon la réceptionniste, les chances sont fortes pour qu’elles aient été réservées pour le groupe de motards.

Des policiers sont d’ailleurs passés vendredi afin de vérifier le carnet de réservations de l’hôtel et vérifier si certains noms leur étaient connus.

 

Des membres en règle

Plusieurs membres en règle du groupe criminel le plus important au Québec ont pu être observés par les policiers à la cabane à sucre Handfield de Saint-Marc-sur-Richelieu.

En voici quelques-uns :

Salvatore Cazetta, membre du chapitre de Montréal

Des membres de différentes factions des Hells étaient heureux de se retrouver samedi.
Photo courtoisie

Le fondateur des Rock Machines a pu éviter son procès pour recel d’argent provenant de la criminalité en profitant de son troisième arrêt des procédures en six ans devant la justice québécoise.

Éric Bouffard, membre du chapitre South

Il s’agirait d’un membre influent de l’organisation criminelle selon la SQ.

Bernard Plourde, membre du chapitre de Trois-Rivières

Des membres de différentes factions des Hells étaient heureux de se retrouver samedi.
Photo courtoisie

Il serait encore l’un des parrains du club-école des Devils Ghosts au Saguenay.

Alex Maltais, chapitre de Québec

Viens tout juste d’être promu au rang de membre en règle.