/travel/destinations
Navigation

7 bonnes raisons d’aller à Istanbul

Coup d'oeil sur cet article

ISTANBUL, Turquie | La métropole turque est bien connue des mordus d’histoire et de bonne chère, mais plusieurs touristes ont fui Istanbul à cause de malheureux attentats survenus plus ou moins récemment. Pourtant, de solides mesures de sécurité veillent à la sécurité de la population locale et passagère. Voici donc sept bonnes raisons d’y aller.

1. Le café

Le file habituelle au café Kurukahveci Mehmet Efendi au bazar aux épices, à Istanbul, en Turquie.
Photo Agence QMI, CATHERINE LEFEBVRE
Le file habituelle au café Kurukahveci Mehmet Efendi au bazar aux épices, à Istanbul, en Turquie.

Le café turc est connu internationalement. Cela fait d’ailleurs depuis les années 1500 qu’il est siroté en Turquie. Au départ, le café faisait partie des rituels religieux des derviches tourneurs – groupe religieux islamique faisant vœux d’une vie austère. Rapidement, il a trouvé sa place dans le quotidien des gens. 

«À un certain moment, il y a avait 10 000 cafés à Istanbul. C’était l’endroit par excellence pour discuter de politique. Ça ne faisait donc pas toujours plaisir aux sultans» raconte, Anka Benli, guide pour Sea Song Tours.

Au bazar aux épices, le café Kurukahveci Mehmet Efendi est en fonction depuis 1871.

2. Baklavas et tralala

Les pâtisseries et confiseries sont au cœur de l’histoire culinaire turque, à commencer par les sublimes baklavas. Les nomades turcs de l’époque médiévale seraient d’ailleurs les instigateurs de la première recette de «pain» multicouche. Aujourd’hui, ce n’est pas les adresses qui manquent pour déguster des baklavas et autres pâtisseries turcs à Istanbul.

La guide Anka Benli recommande de loin ceux de Karaköy Güllüolu, les meilleurs en ville selon elle.

3. Hammam turc au palais

Ce rituel de purification date du 14e siècle. À l’époque, les hammams étaient souvent adjacents aux mosquées, étant donné l’ablution obligatoire avant la prière. Puis, le rituel a doucement changé de sens, mais demeure tout autant purificateur.

Au Çiraan Palace Kempinski, il y a un hammam traditionnel au spa de l’hôtel. Après s’être fait balancer quelques chaudières d’eau tiède sur tout le corps, on passe entre les mains de la «frotteuse», qui exfolie chaque parcelle de notre peau à l’aide d’un gant rugueux prévu à cet effet. Elle nous recouvre ensuite d’une épaisse couche de mousse nous donnant l’impression de flotter sur un nuage.

La vue sur le Bosphore et le côté asiatique d'Istanbul depuis Çiragan Palace Kempinski, en Turquie.
Photo Agence QMI, CATHERINE LEFEBVRE
La vue sur le Bosphore et le côté asiatique d'Istanbul depuis Çiragan Palace Kempinski, en Turquie.

L’expérience est absolument sublime. Et que dire de notre teint après le traitement! 

4. Fontaines et citernes

L'architecture impressionnante  de la Citerne basilique, à Istanbul, en Turquie.
Photo Agence QMI, CATHERINE LEFEBVRE
L'architecture impressionnante de la Citerne basilique, à Istanbul, en Turquie.

Il ne vous faudra pas beaucoup de temps avant de croiser une fontaine majestueuse dans les rues d’Istanbul. Au-delà de l’ablution, les musulmans accordent une grande importance à l’eau. Or, il était tout indiqué pour un sultan de se doter de la plus belle fontaine pour fournir de l’eau potable à ses citoyens.

Les fontaines d’Istanbul sont de réelles œuvres d’art. Puis, en observant bien, vous pourrez aussi découvrir des entrées vers de mystérieuses citernes.

La Citerne basilique, par exemple, est fort impressionnante. Située tout près de la mosquée Sainte-Sophie, elle fut construite par l’empereur Constantin au 4e siècle. Étonnamment, elle a été particulièrement bien conservée et demeure un chef-d’œuvre architectural.

5. Bazar aux épices

Istanbul est une destination hors pair pour bien manger. De la cuisine de rue aux grandes tables, c’est comme si chaque recette était un trésor. Le secret: des ingrédients frais et plusieurs herbes et épices pour tout assaisonner à souhait. Le bazar aux épices est donc un arrêt obligé.

Toutefois, il faut savoir choisir les bonnes boutiques pour faire le plein de produits de qualité. Pour les épices, les thés et les délices turcs, la boutique Aladdin a tout ce qu’il faut pour recréer les grands classiques de la cuisine locale.

Pour un repas turc réussi, rendez-vous au restaurant Alia au Fairmont Quasar. Chaque plat est absolument délectable.

6. Parc à chats

Istanbul est connue pour son importante population féline. Au parc Niantaı Sanat, alias le parc des chats, on peut carrément les flatter toute la journée! De petites cabanes ont été installées pour leur procurer un maximum de confort, particulièrement pendant l’hiver et les jours de pluie.

7. Tulipes

La tulipe est originaire de la Turquie. Elle a donc toujours fait partie de la vie des gens. Au 17e siècle, l’ambassadeur de l’Empire romain a apporté des tulipes ottomanes en Europe. C’était le début de la folie des tulipes là-bas, particulièrement aux Pays-Bas.

Pour l’Empire ottoman, la tulipe est un symbole de richesse et de noblesse. Le Festival des tulipes d’Istanbul se déroule au mois d’avril chaque année.

Bon à savoir

Si vous passez par Istanbul pour aller vers une autre destination, sachez que Turkish Airlines ne charge pas de frais supplémentaires pour prolonger votre escale en Turquie. Il faut un visa pour séjourner dans le pays, mais la demande peut se faire en ligne en quelques clics.

*Ce voyage a été rendu possible grâce à Turkish Airlines et l’office du tourisme de la Turquie.