/news/provincial
Navigation

Le tramway redevient une option «sérieuse» à Québec

Régis Labeaume a reçu un signal positif du premier ministre Couillard, qui est prêt à embarquer dans un projet de transport collectif sur rails pour la capitale

Projet de tramway de Quebec et de Lévis en juillet 2012
photo courtoisie Projet de tramway de Quebec et de Lévis en juillet 2012

Coup d'oeil sur cet article

Le maire Régis Labeaume ramène le tramway parmi les «hypothèses sérieuses» pour un réseau de transport collectif structurant à Québec.

«Actuellement, pour nous autres, ça devient une hypothèse sérieuse», a révélé le maire, jeudi matin. «On remet le tramway dans les fortes hypothèses parce que le gouvernement, visiblement, est prêt à embarquer».

La porte a été grande ouverte par le premier ministre, Philippe Couillard, et le ministre responsable de la Capitale-Nationale, Sébastien Proulx, qui ont donné à Régis Labeaume leur aval pour l'étude de cette solution en transport collectif. «Pour eux autres, c'est une hypothèse dans laquelle ils sont prêts à embarquer», a indiqué le maire, en réponse aussi à la position exposée par le ministre des Transports dans Le Soleil.

«Signal» du gouvernement

Régis Labeaume a parlé au premier ministre la semaine dernière et dit avoir eu «le signal». «Ils sont ambitieux.» «Ce qui est important, c'est qu'on a quelqu'un, qui dirige le gouvernement, qui dit : "Nous autres, on est prêts à aller loin avec la Ville de Québec." On est très heureux de ça.»

Projet de tramway de Quebec et de Lévis en juillet 2012
Photo Stevens LeBlanc

Lors du lancement de l'étude de faisabilité en 2012, le tramway était la première option préconisée par la Ville de Québec en matière de transport collectif. Le service rapide par bus (SRB) a surgi parmi les possibilités en cours de route, quand le gouvernement a clairement fait comprendre à l'administration Labeaume que les coûts d'un système sur rail seraient trop élevés. Depuis 2015, c'est le projet sur lequel planchait donc la Ville. Jusqu'à son abandon le printemps dernier quand Lévis s'est retirée.

Système mixte

Un futur système de transport structurant pourrait être mixte, avec un tramway au centre-ville et des autobus rapides qui pourraient desservir les banlieues, a laissé savoir M. Labeaume. La desserte du nord et de l'est de la ville est une des promesses qu'il a faites en campagne électorale.

«Pas obligé d'avoir un système uniforme partout. Parce qu'il faut l'opérer après. Pour l'opérer de façon bénéficiaire avec un tramway, il faut qu'il y ait du monde et de la densité.» L'administration travaille sur des solutions, fait savoir le maire.

«L'important, c'est de rester ouvert. Le premier ministre nous ouvre une voie sur le premier projet qu'on avait, mais on a dit qu'on ferait quelque chose de plus pour la périphérie et on va le faire.»

Même le tracé, que M. Labeaume a toujours voulu en basse-ville, est sujet à changement, a-t-il soumis. «On est tout en train de regarder ça. Oui, on est ouverts sur le tracé, bien sûr.»

Québec avant tout

La desserte de la rive sud ne sera pas une condition de financement, est convaincu Régis Labeaume, qui répète qu'il s'occupera de Québec uniquement.

Le maire rappelle aussi que l'étude de faisabilité tramway-SRB prévenait déjà que, selon les prévisions d'achalandage, le SRB devrait être converti dans un horizon 25 ans en système plus robuste comme un tramway.

Le tramway

  • Véhicules sur rails
  • Propulsion à l’électricité
  • Longueur de 43 mètres
  • Capacité de 260 passagers par rame
  • Véhicules bidirectionnels

Source : Ville de Québec, Étude de faisabilité tramway-SRB

Ce qu'ils ont dit

  • « Ce que j’ai dit à M. Labeaume : “Écoute, Régis, amène-nous ton projet structurant. On s’occupe des études sur le troisième lien, mais il doit y avoir une solution de transport collectif moderne à Québec. Il y a des coins de la ville qui ne sont pas bien desservis en transport collectif. C’est le temps de corriger cette situation. Amène-nous ton plan, on va vouloir certainement s’y engager.” » —Philippe Couillard, premier ministre du Québec
  • « Je n’ai pas changé d’idée depuis que j’ai quitté la Ville. Je suis toujours en faveur de ce système-là (le tramway) comme étant le système le plus structurant pour un milieu comme Québec. » —Serge Viau, ancien directeur général de la Ville de Québec, urbaniste et architecte
  • « Depuis 2012 que la Ville veut le tramway. C’est le manque d’appui du PLQ qui a fait changer d’avis pour un SRB. Cinq ans de perdus, cinq ans de congestion accentuée, gracieuseté du PLQ. » —Agnès Maltais, députée de Taschereau et porte-parole du Parti québécois pour la Capitale-Nationale