/news/provincial
Navigation

Tramway à Québec: Gosselin incrédule après l'annonce de Labeaume

Quebec
Photo d'archives Stevens LeBlanc Jean-François Gosselin peine à croire que le projet de tramway soit ramené sur la table par l'administration Labeaume, alors que Jean Rousseau, de Démocratie Québec, se réjouit.

Coup d'oeil sur cet article

Jean-François Gosselin peine à croire que le projet de tramway soit ramené sur la table par l'administration Labeaume, alors que Jean Rousseau, de Démocratie Québec, se réjouit.

«C'est une blague?» a lancé le chef de l'opposition, Jean-François Gosselin, à la sortie de la séance de comité plénier sur l'étude du budget, jeudi midi. Il venait d'être informé que le maire Régis Labeaume place de nouveau le tramway parmi les hypothèses sérieuses pour un réseau de transport structurant à Québec.

«Il n'a pas vraiment dit ça? Parce qu'en campagne, on se souvient, Mme (Anne) Guérette avait eu le courage de présenter un projet, tandis que M. Labeaume riait un peu d'elle, il se moquait de son projet. Je ne peux pas comprendre qu'il nous arriverait avec un projet de tramway.»

M. Gosselin répète que son parti, Québec 21, est contre tout projet de transport structurant. «On est contre le tramway, contre le SRB.»

«Je ne peux pas croire. On vient de faire une campagne électorale. Il n'en a pas dit un mot. Il n'a pas parlé de son projet. Il était contre le projet que Mme Guérette proposait.»

«Extraordinaire»

De son côté, le conseiller de Démocratie Québec (DQ), Jean Rousseau, s’est félicité de l’ouverture du maire en rappelant que le tramway faisait partie des promesses électorales de son parti lors de la récente campagne. «C’est extraordinaire. M.

Labeaume a lu le programme de Démocratie Québec. Ça ressemble exactement à ce que nous avions présenté lors de la dernière élection. Nous avions d’excellentes idées. La plus belle des flatteries, c’est de se faire copier», s’est-il exprimé.

Selon lui, le maire de Québec «comprend que c’est une technologie (le tramway) qui a un avenir, qui est prometteuse et appropriée à Québec». Cela dit, la question du tracé demeure entière, a-t-il convenu.

Enjeu du tracé

«Le tracé reste un enjeu, a-t-il ajouté. Le projet initial du SRB passait par le boulevard Charest où le tiers du trajet était dans des champs où il n’y avait pas un chat. On ose croire que la notion de générateur de déplacements va être au cœur de la discussion des tracés.»

- Avec la collaboration de Taïeb Moalla