/news/currentevents
Navigation

Une nuit très violente à Limoilou

Un homme blessé par balle et six arrestations

Samedi matin, un périmètre était toujours en vigueur dans le secteur.
Photo Agence QMI, Guy Martel Samedi matin, un périmètre était toujours en vigueur dans le secteur.

Coup d'oeil sur cet article

Coups de feu, chasse à l’homme, arrestations multiples, tentative de meurtre : la nuit de vendredi à samedi a été mouvementée à Limoilou.

Un homme de 30 ans a été arrêté et risque d’être accusé de tentative de meurtre après qu’un autre individu dans la trentaine eut été atteint par balle à la jambe.

Samedi matin, un périmètre était toujours en vigueur dans le secteur.
Photo Agence QMI, Guy Martel

L’incident est survenu dans le secteur de la 3e Rue, entre la 5e et la 6e Avenue.

Une chasse à l’homme a mené à l’arrestation de six individus, dont un mineur, tôt samedi.

Quatre des six individus arrêtés ont été libérés sous promesse de comparaître.

Les deux autres personnes, deux hommes âgés dans la vingtaine et la cinquantaine, comparaîtront lundi au palais de justice de Québec, sous des chefs d'agression armée.

« Un bloc à trouble »

Rencontrés par Le Journal, des voisins de l’immeuble résidentiel devant lequel l’incident est survenu décrivent l’endroit comme « un bloc à trouble ».

« Ça fait cinq ans que je suis ici et, ce bloc-là, il y a toujours, toujours quelque chose. De la police, des descentes », témoigne un voisin.

Samedi matin, un périmètre était toujours en vigueur dans le secteur.
Photo Agence QMI, Guy Martel

Une autre voisine en a assez du va-et-vient constant dans un des logements d’un immeuble situé à l’intersection de la 6e Avenue et la 3e Rue. Déjà dépassée par ce qu’elle pouvait constater, elle a été terrorisée par les coups de feu qu’elle a entendus au beau milieu de la nuit.

« J’ai fait la morte dans mon lit et je n’ai pas bougé. Il y a eu un coup de feu qui a été tiré et il y a un homme qui a crié : “Coup de feu de tiré ! Coup de feu de tiré !” » raconte la dame.

« Je déménage »

« Depuis que ce trou-là est ouvert, dit-elle, pointant l’appartement, c’est le genre d’endroit où il y a un char BMW qui se stationne 10 minutes et qui ressort. »

« Je déménage. C’est à ce point-là. Ça m’a fait peur », insiste la dame dans la cinquantaine.

Au moment même où la dame termine sa phrase, un homme cogne à la porte de l’appartement en question. Un policier à proximité l’appréhende aussitôt.

« N’importe qui arrive ici, c’est toute la journée comme ça. Tout le temps », lance la dame. Le propriétaire de l’immeuble où elle réside a d’ailleurs installé une serrure dans l’entrée commune du bâtiment après que plusieurs locataires eurent exprimé des craintes.

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.