/entertainment/music
Navigation

Morse Code est de retour

La formation rock prévoit une série de spectacles

Morse Code
Le Journal de Québec Bien connue des amateurs de rock progressif dans les années 70, la formation Morse Code sera de retour sur scène dès l’an prochain, le temps de quelques spectacles.

Coup d'oeil sur cet article

Un an après le décès du membre fondateur Christian Simard, la formation québécoise Morse Code se prépare à faire un retour sur les planches.

Le groupe de rock progressif, actif dans les années 70, avec les albums La Marche des hommes et Procréation, avait tiré sa révérence en 1995, après la sortie du disque D’un autre monde.

Le nouveau Morse Code réunira les membres originaux Michel Vallée (basse et voix) et Daniel Lemay (guitare et voix), le batteur Gilles Simard, qui a fait partie du groupe entre les années 1987 et 1990 et en 1995, le claviériste Gilles « Greg » Beaudoin et le chanteur Jean Ravel, qui a participé aux comédies musicales Notre-Dame-de-Paris, Starmania, La Légende de Jimmy, et qui est derrière le spectacle Rock Story.

Le groupe brisera la glace, avec un spectacle d’avant-première, le 19 janvier, à l’auditorium Jean-Pierre-Tremblay du Campus Notre-Dame-de-Foy, à Saint-Augustin-de-Desmaures, à Québec, pour ensuite se produire au Centre culturel de l’Université de Sherbrooke (4 mars), au Gesù à Montréal (9 mars) et à l’École secondaire Dorval-Jean XXIII (16 mars). D’autres spectacles pourraient s’ajouter.

« L’idée de faire revivre Morse Code a fait surface l’année dernière. Il y a beaucoup de gens qui nous en parlaient et qui nous proposaient de faire un retour », a raconté, lors d’un entretien, le bassiste-chanteur Michel Vallée.

Le musicien a contacté Christian Simard et le claviériste-chanteur a indiqué que son état de santé ne lui permettait pas de remonter sur scène. Atteint par un cancer du pancréas, il est décédé le 10 décembre 2016 à Québec.

« Il m’a toutefois encouragé à aller de l’avant avec ce projet », a précisé Michel Vallée.

L’idée a fait son chemin. Le guitariste-chanteur Daniel Lemay était partant et Gilles Simard, le frère de Christian, qui est batteur et toujours actif, a accepté d’embarquer. Ils ont ensuite recruté Jean Ravel et le claviériste Gilles Beaudoin, coordonnateur du Département de musique du Campus Notre-Dame-de-Foy, à Québec.

Du nouveau matériel

La formation s’est réunie en février à Québec pour un essai qui s’est avéré concluant.

« Tout le monde connaissait le matériel et la voix de Jean ‘‘fittait’’ là-dedans. Il était dans les bonnes tonalités et on voyait qu’il aimait ça et qu’il était à l’aise. Il avait même l’impression que certaines chansons avaient été écrites pour lui », a lancé Michel Vallée.

L’objectif, précise-t-il, est de faire revivre la formation derrière les pièces La Marche des hommes, Cocktail, Qu’est-ce que t’as compris?, Procréation et Je suis le temps.

« Il y a beaucoup de matériel qui n’a pas été retenu pour cette série de spectacles, que l’on pourrait interpréter par la suite. Nous allons continuer tant que les gens vont apprécier », a-t-il fait remarquer.

Il n’est pas exclu, non plus, que le quintette se lance dans l’écriture de nouvelles chansons.

Michel Vallée et Daniel Lemay ont continué d’être actifs avec la formation D’Version qui s’est produite, durant une douzaine d’années, sur différents bateaux de croisière, un peu partout sur la planète.