/news/provincial
Navigation

Les verts se prononcent contre un référendum sur un projet structurant

Tramway
Photo les archives

Coup d'oeil sur cet article

Deux groupes de promotion du transport en commun rejettent la tenue d’un référendum sur un projet structurant.

En réaction à la demande de l’opposition de Québec 21, Accès transports viables (ATV) et le Conseil régional de l’environnement (CRE) estiment que la population a déjà été consultée à plusieurs reprises sur la question.

« Nous ne voyons pas la nécessité de faire un référendum là-dessus : la population appuie très majoritairement l’idée », a indiqué Étienne Grandmont, directeur général d’ATV, par voie de communiqué.

« Les partisans du tout-à-l’auto n’ont de leçons de démocratie à donner à personne », a ajouté le directeur général du CRE, Alexandre Turgeon. Selon lui, il y a deux poids, deux mesures dans le domaine des transports. « Est-ce qu’on fait des référendums lorsqu’il s’agit d’élargir une autoroute ? » demande-t-il.

Devoir politique

Les deux groupes rappellent que le tramway a été identifié dès 2015 comme étant le mode le plus pertinent pour la ville de Québec.

Ils félicitent par ailleurs le conseiller de Démocratie Québec, Jean Rousseau, pour sa main tendue vers l’administration Labeaume. Il s’agit selon eux d’une « réelle manifestation du devoir politique, soit la capacité de s’élever au-dessus de la partisanerie pour favoriser le bien commun ».