/news/health
Navigation

Le gym qui vient à vous

Gow Gym est une remorque qui se stationne devant votre porte

Avec Gow Gym, Pascal Deschamps souhaite que les gens qui n’ont pas le temps d’aller s’entraîner au gymnase ou qui n’ont pas la motivation d’y aller trouvent une méthode qui leur convient. « Il n’y a plus d’excuses quand le gym est devant chez vous ou le bureau. »
Photo Didier Debusschère Avec Gow Gym, Pascal Deschamps souhaite que les gens qui n’ont pas le temps d’aller s’entraîner au gymnase ou qui n’ont pas la motivation d’y aller trouvent une méthode qui leur convient. « Il n’y a plus d’excuses quand le gym est devant chez vous ou le bureau. »

Coup d'oeil sur cet article

Un entraîneur privé de Québec a récemment lancé un tout nouveau concept de « gym mobile » construit dans une remorque qui vient se stationner devant votre résidence ou votre lieu de travail. Fini les excuses, le gym vient maintenant à vous !

Pascal Deschamps, propriétaire de Gow Gym, a longtemps voulu se lancer en affaires et devenir son propre patron. Entraîneur privé depuis sept ans, il souhaitait offrir des cours à domicile, mais craignait de s’ennuyer de la liberté offerte par les appareils qu’on trouve en gymnase.

« Ça me limitait dans le type d’entraînement. Les gens qui le font à domicile amènent quelques poids et se débrouillent avec ça, mais on n’est pas en mesure de tout développer. C’est là que je me suis demandé comment offrir plus aux clients et que j’ai pensé à la remorque », explique l’entrepreneur, ajoutant que le concept est très populaire aux États-Unis, mais méconnu au Québec.

Avec Gow Gym, Pascal Deschamps souhaite que les gens qui n’ont pas le temps d’aller s’entraîner au gymnase ou qui n’ont pas la motivation d’y aller trouvent une méthode qui leur convient. « Il n’y a plus d’excuses quand le gym est devant chez vous ou le bureau. »
Photo Didier Debusschère

Nouveau marché

Véritable centre d’entraînement sur quatre roues, le mastodonte a été complètement construit sur mesure pour répondre aux besoins des clients.

« Ce n’est pas juste une remorque comme les autres, elle est pleinement habitable pour que l’entraînement soit confortable 12 mois par année. C’est complètement isolé, chauffé pour l’hiver et climatisé pour l’été », précise M. Deschamps, qui a investi plus de 100 000 $ dans ce projet lancé à la fin de l’été.

L’entrepreneur santé qui offre des plans d’entraînement complet, des plans alimentaires ainsi que des cours privés et semi-privés à domicile souhaite aussi mousser son volet « cours de groupe ». Aux entreprises qui souhaitent investir dans la santé de leurs employés, Gow Gym offre une alternative originale.

« Ça représente une économie d’argent au final pour une entreprise qui n’a pas à investir dans un local d’entraînement ou des équipements. Et des employés qui veulent s’entraîner sur l’heure du dîner n’y vont pas s’ils doivent sortir. Là, plus d’excuses, je suis dans la cour », lance l’entraîneur qui se déplace dans un rayon de 15 km autour du secteur Sainte-Foy.

Avec Gow Gym, Pascal Deschamps souhaite que les gens qui n’ont pas le temps d’aller s’entraîner au gymnase ou qui n’ont pas la motivation d’y aller trouvent une méthode qui leur convient. « Il n’y a plus d’excuses quand le gym est devant chez vous ou le bureau. »
Photo Didier Debusschère

Défi logistique

Même si les affaires vont bien depuis le lancement de Gow Gym, Pascal Deschamps doit jongler avec des contraintes de stationnement. Si dans certains secteurs il ne rencontre pas trop d’embûches, dans des coins comme le centre-ville et le Vieux-Québec, s’installer devient un réel défi.

Il souhaite d’ailleurs avoir une rencontre avec la Ville pour discuter de possibles ententes pour lui permettre de s’installer dans des endroits stratégiques.

« Au départ, on m’a dit que c’était OK si je rencontrais des clients sur les Plaines et tout à coup, ce n’était plus correct. J’avais une entente avec le Grand Théâtre, mais là ils sont en rénovations. Je m’installe là seulement une heure pour un rendez-vous, je ne fais pas de la business là », souligne l’entrepreneur qui ne veut qu’offrir le mieux à sa clientèle.

« Je ne veux pas qu’ils se cassent la tête à toujours me chercher. Si j’ai un point de rendez-vous facile et stratégique, les gens ne me chercheront pas. »