/opinion/columnists
Navigation

Fumez chez vous !

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs fumeurs seront déçus, mais si la ville de Québec suit la tendance qui commence à se dessiner dans le monde municipal, le pot légal ne pourra être consommé ici, qu’à un seul endroit :

À la maison, dans le confort du foyer.

Et ce serait parfait comme ça.

Au risque d’avoir l’air d’un vieux conservateur, je dois dire que nous sommes encore plusieurs à n’avoir aucune envie de traverser des nuages de fumée de cannabis en marchant en famille l’été sur la rue St-Jean !

Dans le contexte où la marijuana est perçue comme « cool » et où des investisseurs la considèrent comme de « l’or vert », les villes auront donc la responsabilité d’assurer le droit de ceux qui n’en fument pas (oui, ça existe encore, et ils représentent même la majorité) de respirer en paix.

On a presque réussi à se débarrasser de la foutue cigarette dans l’espace public, je ne vois pas pourquoi le pot serait plus accepté.

CHASSE AUX « POTEUX » ?

Mais tout cela ne veut pas dire qu’il faudra partir activement à la chasse aux « poteux » partout en ville.

J’ose croire que les policiers qui feront appliquer la réglementation municipale feront preuve de discernement.

Il ne faut pas non plus écœurer les adultes qui fumeront discrètement et intelligemment leur joint en plein air. Un peu comme avec l’alcool. Un couple qui boit sa bouteille de vin discrètement dans un parc ne reçoit pas le même traitement que ceux qui prennent une brosse en public !

Les consommateurs qui manqueront d’intelligence et de jugement devront être punis à coups de contraventions.

PROJET DE SOCIÉTÉ

Il serait surprenant que la légalisation entraîne une hausse marquée de la consommation, mais il reste que la légalisation de la marijuana est actuellement le plus gros projet de société que nous semblons avoir et c’est un peu troublant, ne trouvez-vous pas ?