/news/politics
Navigation

Plusieurs députés toujours en réflexion sur leur avenir politique

D’autres élus songent à ne pas solliciter de nouveau mandat le 1er octobre

Periode des questions
Photo d'archives Simon Clark Le député Nicolas Marceau a confirmé mercredi qu’il n’a toujours pas décidé s’il sera candidat aux élections générales l’automne prochain.

Coup d'oeil sur cet article

Après les trois départs annoncés du côté du Parti québécois, plusieurs députés dont certains libéraux sont toujours en réflexion quant à leur avenir politique, tandis que d’autres confirment leur retour.

Moins de vingt-quatre heures après les départs annoncés par Alexandre Cloutier, Nicole Léger et Agnès Maltais, le député péquiste Nicolas Marceau a confirmé mercredi qu’il n’a toujours pas décidé s’il sera candidat aux élections générales l’automne prochain.

Les facteurs qui le font hésiter cette fois sont d’ordre «personnel», plutôt que politique, a dit le député de Rousseau.

«Je pense qu’on peut gagner en 2018», croit celui qui rendra sa décision «d’ici quelques semaines».

Le doyen de l’Assemblée nationale, François Gendron, a également confirmé sur Facebook être en «période de réflexion». Une source bien informée a toutefois confié au Journal que le député de 73 ans tirera sa révérence l’automne prochain, après avoir été élu pendant 42 ans sans interruption.

Le député de Bertrand, Claude Cousineau, devrait également partir à la fin de son mandat.

Fournier, Bernier et Drolet

Il n’y a pas qu’au PQ que des députés envisagent de ne pas solliciter de nouveau mandat.

C’est notamment le cas du leader du gouvernement, Jean-Marc Fournier, qui a laissé planer le doute de son retour dans la foulée des allégations lancée par le syndicaliste Yves Francoeur.

«On réfléchit, c’est normal qu’on se pose des questions. C’est des mandants de quatre ans. On se demande si on veut encore le faire et puis je n’ai pas encore trouvé la réponse finale», a dit M. Fournier.

La réflexion se poursuit aussi pour les députés libéraux Raymond Bernier (Montmorency) et André Drolet (Jean-Lesage).

«Je suis encore en réflexion, par respect pour ma famille à qui je dois un grand respect, mais j’aime encore faire de la politique malgré mon âge [63 ans] », a confié M. Drolet à notre Bureau parlementaire.

«La réflexion se poursuit, mais j’ai toujours le goût de faire de la politique j’ai encore des défis à accomplir», a signalé de son côté le député de Montmorency.

Après avoir laissé planer le doute en fin d’année, le député libéral de Vanier–Les Rivières, Patrick Huot, confirme qu’il sollicitera un nouveau mandat.«Ma réflexion est faite et je serai candidat», a-t-il indiqué au Journal.

À l’entrée du conseil des ministres, mercredi, plusieurs ont confirmé leur retour, dont Gaétan Barrette, Véronyque Tremblay, Sébastien Proulx, Francine Charbonneau et Carlos Leitao.

– Avec Patrick Bellerose, Bureau parlementaire