/news/politics
Navigation

Confrontation pour la solidaire dans Taschereau

Ouverture des mises en candidature pour l’investiture

Marie-Eve Duchesne, candidate à l'investiture de QS
Photo d'archives Kathryne Lamontagne La solidaire Marie-Ève Duchesne.

Coup d'oeil sur cet article

La fusion de Québec solidaire et d’Option nationale créera une première confrontation dans la circonscription de Taschereau, alors que l’ex-candidate d’ON, Catherine Dorion, et la solidaire Marie-Ève Duchesne souhaitent toutes deux représenter la région aux prochaines élections.

QS lançait lundi l’ouverture des mises en candidature pour l’investiture dans Taschereau. Marie-Ève Duchesne, qui a représenté QS lors des élections générales de 2014, et Catherine Dorion, qui militait pour ON au scrutin de 2012 et 2014, ont rapidement annoncé leur intention de se lancer dans la course.

Le co-porte-parole de QS voit d’un « très bon œil » l’arrivée de ces deux « candidatures très solides » pour l’investiture dans Taschereau.

« Pour moi, ce n’est pas un choc. Je pense que c’est une bonne nouvelle de voir autant d’intérêt à se présenter pour Québec solidaire dans la région de Québec », a signifié Gabriel Nadeau-Dubois.

Et ce, même si, en fin de compte, l’une de ces deux candidates échappera à la formation.

« C’est la démocratie. Que ce soit Marie-Ève ou Catherine, on aurait une très solide candidature dans Taschereau. Et c’est ça la bonne nouvelle », résume M. Nadeau-Dubois, qui n’a pas eu vent d’autres intéressés pour porter les couleurs de QS dans ce comté à l’heure actuelle.

L’ex-candidate d’ON, Catherine Dorion.
photo d'archives Pascal Huot
L’ex-candidate d’ON, Catherine Dorion.

Terreau fertile

La circonscription de Taschereau constitue un terreau fertile pour QS. En 2014, Marie-Ève Duchesne avait récolté 15,29 % des voix, se situant au quatrième rang, juste derrière la Coalition Avenir Québec (16,32 %), le Parti libéral (30,4 %) et le Parti québécois (31,66 %). Catherine Dorion avait terminé cinquième, avec 4,21 % des suffrages.

« Ça fait partie des quelques circonscriptions à l’extérieur de Montréal où QS a des chances tout à fait raisonnables de l’emporter. On va faire une grosse campagne dans Taschereau », assure M. Nadeau-Dubois. Le départ de la députée péquiste Agnès Maltais, qui tire sa révérence après 20 ans à représenter ce comté, ouvre la porte à un « renouvellement », selon lui.