/slsj
Navigation

Un nouvel aréna dans les plans

La fermeture du Centre Georges-Vézina pousse les élus à passer à l’action

Centre Georges-Vézina
Photo STÉPHANE BOUCHARD On en connaîtra plus dans trois semaines sur l’état du Centre Georges-Vézina, qui a été fermé d’urgence, vendredi.

Coup d'oeil sur cet article

Alors que l’on mesure encore l’ampleur des conséquences de la fermeture d’urgence du Centre Georges-Vézina en raison de problèmes majeurs à sa toiture, Philippe Couillard et la mairesse Josée Néron ont convenu de travailler ensemble pour doter Saguenay d’un « centre multifonctionnel du 21e siècle ».

Josée Néron n’avait pas voulu se mouiller, vendredi soir, quant à l’avenir du Centre Georges-Vézina. Le premier ministre Philippe Couillard, de son côté, a fait catégoriquement son choix.

« C’est clair qu’on va s’orienter vers un nouveau centre. Je ne pense pas que ça prend la tête à Papineau, comme on dit, pour voir qu’on s’en va là », a-t-il affirmé.

La mairesse de Saguenay préfère attendre de soumettre l’idée au conseil municipal et à la population avant de se prononcer définitivement, mais les événements des derniers jours ont fait progresser son opinion.

« Ma position tend de plus en plus vers la construction d’un nouvel aréna, mais on s’entend que je travaille avec 15 autres élus », a expliqué Josée Néron.

LOURDES CONSÉQUENCES

Entre-temps, la fermeture du Centre Georges-Vézina donne des maux de tête à tous ses utilisateurs. Pour les patineurs de vitesse qui fréquentaient la seule glace de dimension olympique du Saguenay–Lac-Saint-Jean, la fermeture de l’aréna est « une catastrophe ».

Stéphane Fortin, un administrateur de l’École Marc Gagnon et des Comètes de Chicoutimi, doit trouver dès la semaine prochaine 35 heures de temps de glace pour l’entraînement des meilleurs patineurs de vitesse de la région.

« À ce temps-ci de l’année, on est en préparation pour les championnats de fin de saison. [...] On a des aspirants sérieux pour les championnats canadiens et québécois. Ça arrive pour nous à un très mauvais moment » a expliqué M. Fortin, qui était hier à la recherche de solutions.

La Ligue de hockey junior majeure du Québec (LHJMQ), elle, a dû annoncer le report du match des Saguenéens qui devait avoir lieu le mercredi 14 février.

En entrevue téléphonique, le directeur des opérations des Sags, Serge Proulx, raconte que son organisation décidera demain de la suite des choses.

« On va avoir des rencontres téléphoniques avec la ligue et Saguenay », a affirmé M. Proulx, qui confirme que la tenue de matchs au Palais des sports de Jonquière est « toujours dans l’air ».

PROBLÈME DE TOITURE

Les problèmes de toiture de l’amphithéâtre construit en 1948 sont connus depuis quelques années à Saguenay. Une première étude sur la structure du toit de l’aréna, qui n’a jamais été rendue publique, a été réalisée en 2013.

Depuis 2014, la Ville doit déneiger la toiture à la moindre chute de neige. Chaque année, Saguenay dépensait 50 000 $ pour cette opération.

Une nouvelle étude préliminaire réalisée par la firme Gémel a incité Saguenay à fermer d’urgence le Centre Georges-Vézina pour trois semaines, vendredi soir.