/slsj
Navigation

La phase 1 du projet Vaudreuil 2022 lancée lundi

L’entreprise annoncera lundi près de 250 M$ pour son usine de Vaudreuil.
Photo Stéphane Bouchard L’entreprise annoncera lundi près de 250 M$ pour son usine de Vaudreuil.

Coup d'oeil sur cet article

C’est lundi matin que Rio Tinto procédera à une annonce concernant la phase 1 de son projet Vaudreuil 2022 qui prévoit la construction d’une nouvelle usine de plus de 200 millions de dollars.

En septembre dernier, l’entreprise avait lancé une étude de faisabilité de 16,8 millions de dollars dont l’objectif était de déterminer la viabilité de cette nouvelle usine de filtration des résidus de bauxite.

Présentement, le procédé qui transforme la bauxite en alumine produit une sorte de boue rouge, liquide à 50 %. L’étude de faisabilité prévoyait la construction d’un bâtiment avec une technologie qui enlève complètement l’eau de ces résidus.

À l’époque, tant les syndicats que les résidents qui habitent près de l’Usine Vaudreuil avaient bien accueilli la nouvelle de Rio Tinto.

Construction

Le directeur général du Complexe Jonquière, Jean-François Nadeau, espérait lancer la construction de ce projet qui dépasse les 200 millions de dollars en 2018. Selon ce dernier, entre 100 et 130 travailleurs participeront à la fabrication de l’usine qui devrait prendre deux ans à construire.

Un projet de valorisation des résidus solides qui sortiront de cette nouvelle usine est aussi dans l’air. Rio Tinto s’est associé l’automne dernier à l’entreprise américaine Global Mineral Recovery et a investi 6 M$ dans un projet visant à extraire certains minéraux, dont du fer, des « briques » de résidus.