/slsj
Navigation

Accès illimité au transport en commun

Les étudiants devront payer des frais de 40 $ par session pour les services de la STS

Les étudiants de l’UQAC ont voté à 60 % en faveur des cotisations obligatoires donnant accès au transport en commun illimité.
Photo Stéphane Bouchard Les étudiants de l’UQAC ont voté à 60 % en faveur des cotisations obligatoires donnant accès au transport en commun illimité.

Coup d'oeil sur cet article

Un peu plus de 60 % des étudiants de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) ont voté vendredi en faveur du projet Accès libre, qui leur donnera un accès illimité aux autobus de la Société de transport du Saguenay (STS) moyennant le paiement de frais de 40 $ par session.

Les résultats du référendum sur ce projet, qui permettra à toutes les personnes qui fréquentent l’UQAC d’emprunter des moyens de « transport durable », ont été rendus publics vendredi après-midi.

Plus précisément, 963 étudiants ont voté « oui » (60,34 %), 572 étudiants ont voté « non » (35,84 %), et 61 autres ont annulé leur vote (3,82 %). Le taux de participation au référendum, tenu sur deux jours, a été de 31,56 %.

MODERNISATION

<b>Jean-Luc Roberge</b><br />
DG de la STS
Photo courtoisie
Jean-Luc Roberge
DG de la STS

Ce référendum s’inscrit dans un projet de modernisation du réseau de transport en commun à Saguenay. La STS aimerait briser le monopole de la voiture en changeant les habitudes de transport des étudiants de l’UQAC, mais aussi des personnes qui fréquentent les principaux pôles de Chicoutimi, comme l’hôpital, le cégep ou encore les centres commerciaux.

Réagissant aux résultats du vote, le directeur général de la STS, Jean-Luc Roberge, a salué « l’avant-gardisme » des étudiants de l’UQAC.

« Le résultat très positif d’aujourd’hui envoie un puissant signal à l’ensemble de la communauté régionale », pense M. Roberge, qui espère que d’autres institutions embarqueront dans le mouvement.

Annuellement, la communauté étudiante enverra donc un demi-million de dollars dans les coffres de la STS. Un terminus intermodal de 7 M$ sera construit ce printemps sur le campus de l’UQAC.

BONNE DIRECTION

Pour le vice-président aux Affaires externes du MAGE-UQAC, Dominic Ménard, ce vote positif confirme que l’association étudiante a travaillé dans la bonne direction avec ce projet.

« On est très satisfait, à la fois du taux de participation et du résultat. Nous allons pouvoir continuer de chercher des alternatives à l’automobile à Saguenay », affirme M. Ménard.

ÉTAPES

Le projet Accès libre comportait quelques autres avantages pour les étudiants universitaires. À moyen terme, ceux qui fréquentent l’UQAC auront accès à des vélos et des voitures électriques.

En 2019, des stationnements incitatifs gratuits seront mis en place un peu partout à travers la ville de Saguenay, pour désengorger celui de l’université qui peine parfois à accueillir les voitures du personnel et des étudiants.

Des navettes gratuites seront aussi offertes les soirs où des fêtes arrosées ont lieu à l’UQAC.