/sports/jo
Navigation

Ce skieur américain ose finalement embrasser son petit ami aux Jeux olympiques

Coup d'oeil sur cet article

L’Américain Gus Kenworthy a peut-être terminé 12e du slopestyle en ski acrobatique à Pyeongchang, mais il a fait ce qu’il n’avait pas osé à Sotchi: embrasser son petit ami au bas de la piste.

Même s’il ne le savait pas, le moment a été capté par la chaîne de télévision NBC. «Je ne savais même pas que c’était un moment télévisé, mais je crois que c’est merveilleux. Je voulais embrasser mon copain en bas de la piste aux derniers Olympiques, mais j’avais trop peur de le faire. Et là, d’être capable de le faire, de donner un baiser, d’avoir cette affection diffusée à travers le monde, c’est incroyable», a-t-il affirmé, selon ce que rapporte The Guardian.

Kenworthy, qui est né au Royaume-Uni, avait annoncé son homosexualité un an après avoir remporté la médaille d'argent aux Jeux olympiques de Sotchi, en 2014. Maintenant que la planète entière a vu la scène, il espère que les mœurs changeront.

«Je crois que c’est la seule façon de changer les perceptions, d'éradiquer l’homophobie et briser les barrières. C’est par la représentation. C’est définitivement quelque chose que je n’ai pas eue quand j’étais enfant. Je n’ai jamais vu un athlète homosexuel aux Olympiques embrasser son copain et je crois que ça m’aurait facilité la tâche. J’espère que ça le fera pour d’autres personnes», a-t-il déclaré.

Par ailleurs, Kenworthy s’était cassé le pouce en entraînement et il l’avait annoncé sur son compte Twitter le 15 février dernier. Cela ne l’a pas empêché de compétitionner.